Creative Connection

September 9, 2019 /audiovisuelle /Video /

Terminator : Dark Fate

En salle dès le 23 octobre prochain en France, « Terminator : Dark Fate » est de retour pour sauver l’humanité, avec bien sûr toujours plus d’action.

La campagne #CreateYourFate met au défi les fans de créer leur propre version de la bande-annonce de « Terminator : Dark Fate », à l’aide du programme Adobe Premiere Pro ou Premiere Rush.

En 1984, un jeune réalisateur passa derrière la caméra pour créer un film unique mélangeant action et science-fiction. Les thèmes : voyage dans le temps, cyborgs assassins et naissance du sauveur de l’humanité durant la prochaine guerre contre les machines. Terminator fut un véritable succès, à la fois populaire auprès du public et acclamé par la critique. Ce film lança la carrière de James Cameron et mena à la création d’une franchise de plusieurs milliards de dollars qui couvre des films, des séries télévisées, des bandes dessinées, des jeux vidéo et des parcs d’attractions.

Trente-cinq ans après la sortie du premier film, la saga est plus populaire que jamais. Dans Terminator : Dark Fate, l’action continue dans le présent après les évènements qui se sont déroulés dans Terminator 2 : Le jugement dernier, avec Linda Hamilton et Arnold Schwarzenegger reprenant leurs rôles désormais légendaires. James Cameron revient dans la franchise en tant que producteur et scénariste, alors que Tim Miller, fort du succès de Deadpool, prend le rôle de réalisateur. David Ellison, de Skydance Media, en est le producteur.

Suivant les conseils de David Fincher, le réalisateur de Gone Girl, Miller décida d’éditer son premier long-métrage à l’aide d’Adobe Premiere Pro. Pour Miller et son équipe éditoriale, Premiere Pro et Creative Cloud étaient les seules solutions pouvant répondre aux exigences de montage et d’effets spéciaux de Terminator : Dark Fate.

D’artiste inconnu à réalisateur pour Hollywood

L’une des raisons pour laquelle Miller souhaitait travailler avec Premiere Pro est sa longue collaboration avec Adobe, qui a débuté il y a plusieurs décennies. En effet, avant de devenir réalisateur de superproductions et chouchou d’Hollywood, Miller était un animateur et un truquiste anonyme. Il passait une bonne partie de son temps à travailler sur des solutions créatives avec Adobe.

Miller ne manquait jamais une occasion de croiser les équipes produits d’Abobe. Il les rejoignit en tant que bêta-testeur et partagea ainsi ses idées qui, selon lui, pourraient l’aider à travailler de façon plus efficace ou à créer quelque chose de nouveau.

« Les gens pensent peut-être qu’Adobe écoute ce que j’ai à dire uniquement parce que je travaille sur un film à gros budget, mais cette relation particulière existait déjà lorsque j’étais seulement un mec avec un ordinateur », explique Miller. « L’objectif d’Adobe est de créer les meilleures solutions pour l’artiste, et mon objectif est d’avoir les meilleurs outils à ma disposition. J’aime vraiment travailler avec une entreprise comme Adobe, qui demande activement à recevoir votre feedback. C’est une relation gagnant-gagnant. »

De retour, meilleur que jamais

Grâce au partenariat avec l’équipe d’Adobe Premiere Pro, le montage a continué de s’améliorer depuis que Miller a réalisé Deadpool. Shared Projects est une excellente solution de collaboration qui permet aux nombreux monteurs de travailler ensemble avec plus de facilité.

« Si vous avez travaillé sur un long-métrage, vous savez que les assistants au montage passent une grande partie de leur temps à vaquer à des tâches de rangement, comme le classement de clips, explique Miller. « Adobe Premiere Pro nous aide à automatiser et rendre ces tâches plus fluides pour permettre à nos assistants de passer plus de temps à travailler sur les montages. »

Effets visuels et montages fluides

Une autre raison qui fait de Premiere Pro la meilleure option pour ce type de films est son intégration harmonieuse avec Adobe After Effects. Qu’il s’agisse d’un réglage de la luminosité pour créer une scène de nuit ou bien le changement d’un arrière-plan, les effets visuels sont présents dans tous les films. Mais, pour un film mêlant action et science-fiction tel que Terminator : Dark Fate, le nombre d’effets visuels requis augmente de façon exponentielle. Miller et son équipe ont traité eux-mêmes les effets visuels temporaires en post-visualisation à l’aide  d’After Effects pour s’assurer que les scènes fonctionnaient avant de les envoyer à des prestataires de création d’effets spéciaux, ce qui est, bien entendu, une solution plus coûteuse.

« Les personnes travaillant avec Adobe After Effects peuvent donc donner leur feedback au service montage d’une manière organique et sans perte de temps », déclare Miller. « L’étape de montage devient ainsi très facile et rapide. »

La série de films Terminator nous enseigne que nous contrôlons notre futur. Pour célébrer ce nouveau film, Adobe invite tous les fans et artistes à imaginer une nouvelle bande-annonce de Terminator : Dark Fate en utilisant Premiere Pro ou Premiere Rush.

Comment allez-vous remixer la bande-annonce de Terminator : Dark Fate pour inventer un nouvel univers ? Avec un peu de créativité et d’imagination, vous pouvez faire un remake de Terminator : Dark Fate qui corresponde à votre propre vision de l’histoire.

Consultez le site #CreateYourFate pour en savoir plus sur les règles et les prix à gagner.

audiovisuelle, Video

Join the discussion