Creative Connection

3 février 2017 /Adobe Stock /

Adobe Stock : tendances visuelles de 2017

Adobe livre son analyse des prévisions sur les tendances visuelles de 2017 et lance le programme « Tendances Visuelles par Adobe Stock ».

Tout au long de l’année, Adobe reviendra en détail sur ces tendances et leur impact dans le processus créatif et l’esthétique des images.

Les designers, les créatifs et les marketeurs doivent décrypter les tendances du moment en matière de design, mais aussi se projeter dans le futur. Selon Paul Trani, designer reconnu et expert Adobe, « une nouvelle tendance de design, c’est un peu comme une nouvelle invention. Soit elle améliore les choses, soit elle révèle un besoin jusqu’alors insoupçonné. » En étant au fait des prochaines tendances, les designers ont les moyens d’aller de l’avant.

Notre rapport à la technologie

2017 sera l’année l’année durant laquelle la technologie marquera de son empreinte à la fois le processus créatif, avec des outils innovants conçus pour dynamiser le processus de création, et l’image elle-même. Elle offre ainsi de nouvelles perspectives en matière d’image, avec la photographie aérienne guidée par des drones, la 3D, la réalité virtuelle et augmentée qui permettent d’observer et d’appréhender notre environnement sous tous les angles. Toutefois, malgré la démocratisation des nouvelles technologies, et probablement en réaction à cette sur-industralisation, on observe un désir dans l’art digital de revenir à un rendu artisanal.

  1. La technologie omniprésente. « Songez aux voitures à pilotage automatique et à la réalité virtuelle », explique Paul Trani, « les possibilités offertes par ces nouvelles technologies sont illimitées ». Les robots nous remplaceront-ils un jour ? Difficile à dire pour l’instant. En revanche, nous pouvons envisager la technologie comme un compagnon qui nous aide à surmonter doutes et difficultés en matière de développement et de création. Les avancées technologiques sont bien souvent adaptées pour être utilisées à des fins créatives. Sur Adobe Stock, elles permettent par exemple de rechercher une image à partir d’une autre image, mais aussi, grâce au machine learning, de générer automatiquement des mots-clés pour chaque image ajoutée en fonction des images similaires plébiscités dans la collection. De cette façon, le référencement et la recherche sont facilités.
  2. Prendre de la hauteur. La photographie aérienne a atteint de nouveaux sommets depuis l’invention et la démocratisation des drones. Il est désormais possible de produire des images depuis des points de vue jusqu’alors inatteignables. Cette année, nous étudierons l’impact de cette nouvelle opportunité sur la créativité et analyserons les controverses suscitées par cette technologie ainsi que son évolution.
  3. 3D. Les outils et applications de création 3D ne cessent de se multiplier, et des solutions innovantes simplifient leur utilisation. Ainsi, Project Felix d’Adobe permet à davantage de designers de se familiariser avec la 3D en s’appuyant sur la technologie pour simplifier le processus de création. Lorsque l’art 3D aura gagné en maturité, les designers seront à la recherche d’images pour enrichir leurs créations.
  4. L’art digital s’inspire de l’artisanat. Dans un monde toujours plus industrialisé et focalisé sur la technologie, le retour à la création artisanale semble presque naturel. Paradoxalement, alors que la tendance consiste à s’inspirer de l’artisanat, les créations sont précisément le fruit de ce à quoi elles s’opposent : la technologie. En effet, si les tablettes tactiles et autres stylets permettent aux artistes de créer des images toujours plus réalistes, subtiles et détaillées, cette année, l’art digital devrait gagner en finesse et reproduire les aspérités du monde réel — notamment en ce qui concerne les contours et les textures —, tout en accordant la plus grande attention au moindre détail. Pour Paul Trani, le dessin et le lettrage manuscrits low-fi rivaliseront avec les créations typographiques et digitales d’une netteté à toute épreuve.

Communication émotionnelle et quête de sens

« Pour connaître le succès, une tendance doit être suffisamment remarquable pour séduire le grand-public, tout en s’imposant comme un concept totalement inédit », explique Paul. Designers et utilisateurs comprennent vite que les images de qualité n’aident pas seulement à trouver des réponses et à agir. Elles repoussent les limites, font naître des émotions et piquent la curiosité. En 2017, le storytelling s’imposera dans toutes les images qui seront définitivement conçues pour raconter une histoire. Les photographies quant à elles seront pensées pour se fondre parfaitement dans les vidéos. Cette quête de sens se traduira également par la remise en cause des limites de la créativité et la recherche de nouveaux horizons. La multiplication des compositions décalées poussera le public à s’affranchir de la norme. Enfin, un coup de projecteur sur les créatrices et des thèmes féminins mettra en évidence le rôle des femmes et la force de la diversité, pour offrir en 2017 des perspectives totalement inédites.

  1. Il était une fois… En 2017, une simple photo ou une vidéo de six secondes devra raconter une histoire, au même titre qu’un long métrage — ce récit devant trouver un écho auprès du public et susciter des émotions. Les visuels au ton et au contexte pertinents et capables d’interpeller un public ciblé remporteront un vif succès.
  2. Aller de l’avant. « Deux choix s’offrent à nous, les designers », explique Paul, « gagner notre vie en surfant sur la vague actuelle ou suivre l’évolution des tendances pour lancer nous-mêmes la vague». En d’autres termes la génération actuelle se confronte aujourd’hui avec la génération précédente. Relativement récents, les cinémagraphes et les animations Boomerang associent photo et vidéo en créant des boucles parfaites pour saisir un instant précis. Cette association de supports devrait conduire les créateurs de contenu à multiplier les expériences et à repousser les limites de leur art.
  3. Des compositions décalées. En poussant le public à s’affranchir de la norme, les compositions entendent présenter les personnes, les objets et les situations sous un nouvel angle. La composition peut porter sur l’image elle-même, son mode de prise de vue, l’angle et la position du sujet, voire le sujet lui-même, mis en scène dans un cadre insolite. Les autoportraits déroutants de Cindy Sherman, qui reprennent des postures et des clichés classiques pour créer une image déformée, en sont la parfaite illustration.
  4. La création au féminin. Nous sommes ravis de mettre les femmes et leur créativité à l’honneur, qu’il s’agisse de personnalités en avance sur leur temps ou de figures contemporaines dont l’influence ne cesse de grandir. Cette tendance met en avant le rôle des femmes et l’intérêt de la diversité, et rétablit un équilibre qui faisait jusqu’ici défaut.

Une envie d’engagement

Dans le domaine du numérique, 2016 a été une année pleine de bouleversements, de fébrilité et d’incertitude. Cette année, le monde est en quête de simplicité et de vérité. Dans l’art, cette volonté se traduit par le retour à la nature et des questionnements sur notre rapport à la Terre. Le fond prévaudra sur la forme, et cette simplicité ouvrira la voie à un design minimaliste, empreint de sobriété. L’espace et les compositions simples, épurées et authentiques seront privilégiés. D’autre part, le photojournalisme mettra en évidence des réalités qui séduiront les spectateurs et les équipes de design en quête de clarté et de transparence. Les supports / créations précises, fonctionnelles et sans filtre joueront un rôle essentiel dans cette quête de simplicité.

    1. Aucun homme n’est une île. Cette tendance, qui s’inspire des forces de la nature, explore la relation entre l’Homme et les organismes vivants. En admettant notre impuissance face aux forces de la nature, nous nous interrogeons sur l’impact de l’environnement, de l’espace et de la solitude sur nos créations. Nous nous intéresserons à des créatifs représentatifs de cette tendance, qui puisent leur inspiration dans l’immensité et la rudesse de la nature.
    2. L’utile l’emporte sur l’esthétique. Faute de pouvoir concilier le fond et la forme, le premier l’emporte sur le second. Il n’est plus possible de masquer un manque de contenu par un emballage séduisant — il faut de la substance ! Avec les médias sociaux, chacun peut désormais s’exprimer, et les célébrités savent pertinemment que le public attend davantage que des selfies à leur gloire — il exige aussi une réponse intelligente aux questions de société. Le magazine Vogue, réputé pour ses articles sur la mode et la beauté, a compris le message et choisi en novembre dernier de peser sur la scène politique — une nouvelle orientation lourde de sens pour son lectorat féminin.
    3. Minimalisme. L’époque n’est plus à l’extravagance. Dans un monde en perpétuelle mutation, on revient aux fondamentaux et on se contente du strict nécessaire. C’est le refus du luxe au profit de la beauté naturelle, et le sentiment que moins, c’est mieux.
    4. Réalisme documentaire. La réalité des conflits militaires, sociaux, culturels et politiques laisse peu de place à la fantaisie et aux rêves teintés de rose — couleur Pantone de l’année 2016. Des images brutales, abruptes, peu rassurantes ­— mais fidèles — envahissent nos écrans. La photographie révélera le pouvoir des images authentiques, comme celles immortalisant la destruction d’Alep et la détresse des migrants qui tentent leur chance en Europe. Si elles peuvent être terriblement réalistes et choquantes, elles ont le mérite de faire resurgir des émotions qui, sans cela, resteraient enfouies.

    .

Avec des outils, des attentes et un sens des responsabilités inédits, les designers auront tout loisir de faire preuve d’originalité en 2017, en nouant avec le public des liens fondés sur l’authenticité et l’émotion. Sur fond de diversité, la narration et la personnalité qui transparaîtront des images seront plus précieuses que jamais, ce qui est d’excellent augure pour les utilisateurs, comme les créatifs en quête d’inspiration et de renouveau.

Adobe Stock

Participez à la discussion