Creative Connection

Glamour, célébrité… et pression : Cannes à la Creative Drink Up 7

La photographie est devenue un mode d’expression à part entière, un véritable langage qui s’écrit à la fréquence ahurissante de 32 000 clichés pris chaque seconde sur la planète.

Elle est partout. Elle est omniprésente. Jamais elle n’a autant trouvé grâce aux yeux du publique qui l’expose au quotidien sur les réseaux sociaux. La photographie est devenue un mode d’expression à part entière, un véritable langage qui s’écrit à la fréquence ahurissante de 32 000 clichés pris chaque seconde sur la planète.

Pour certains photographes, c’est aussi un art qui permet des rencontres et des moments privilégiés. Aux yeux du grand public, le photographe a un métier idyllique, pourtant, cette profession subit elle aussi les contraintes liées aux changements qui s’opèrent dans le monde des médias : plus de concurrence, plus d’intermédiaires qui influent sur la prise de vue et moins de temps pour le photographe sont désormais une réalité. Pour de nombreux photographes les challenges sont importants. Comment être créatif en peu de temps ? Comment gérer tous les aspects pratiques sans oublier la relation avec le modèle ? Comment se renouveler ?

Pour cette nouvelle édition des Creative Drink-Up dédiée à la photographie, Sébastien VINCENT, qui photographie les plus grands artistes lors des derniers festivals de Cannes et ailleurs, nous explique comment il exploite cette “urgence” et quelle influence elle a sur son travail.

Rien ne destinait Sébastien a devenir photographe professionnel, nous évoque-t-il avec enthousiasme. Après un cursus commercial, il découvre la photographie lors d’un stage en entreprise où sa mission était de concevoir un catalogue de produit : photo, mise en page, graphisme, impression… Suite à cette expérience révélatrice, il poursuit ses études aux Gobelins et obtient son diplôme en 2011.
Il débute dans le domaine des natures mortes et commence une collaboration avec le magazine “Score” où il se forme au “Portrait de stars” et se spécialise dans ce secteur.

Festival de Cannes

Sébastien nous dévoile un festival plus sportif que idyllique. Depuis quatre ans, il est mandaté par le magazine Première pour couvrir cet évènement international qu’il qualifie comme un marathon qui le met à rude épreuve. Pour l’année 2015, il décide de s’imposer des contraintes qui le pousseront à être plus créatif :

  • Usage d’un seul éclairage : Ring Flash
  • Usage d’un fond blanc
  • Pas d’assistant

CreativeDrinkup7_AlineRollin

Habituellement, les photographes ont un assistant pour les aider dans la gestion des plannings, de la mise en place des séances, de la logistique. Le fait de travailler seul oblige Sébastien à être audacieux dans ses choix, moins hésitant, polyvalent et trouver des système D(ébrouille) pour palier à toutes situations.

Le peu de matériel lui a permis des installations rapides et, de ce fait, de comprendre au premier coup d’oeil les problématiques à venir. Place à l’improvisation pour plus de liberté et saisir l’instant présent.

Pour illustrer ses propos, Sébastien nous raconte avec humour quelques anecdotes rocambolesques dans des lieux incongrus. De ces expériences, nous comprenons que chaque séance est préparée avec minutie : il consulte chaque biographie de ses modèles, regarde leurs films, les portraits passés…

Des bonnes pratiques s’en dégagent :

  • Préparer ses idées en amont et avoir un plan B si le A ne se concrétise pas,
  • Optimiser son temps entre chaque rendez-vous : pré-sélection des photos du shooting précédent,
  • Trouver un lieu serein permet une relation plus chaleureuse avec son modèle,
  • Se présenter en toute sincérité permet une confiance mutuelle,
  • Rassurer son modèle avec un petit mot personnalisé permet de conserver une distance pour la spontanéité de l’acteur,
  • Maîtriser sa concentration pendant le moment clé,
  • Saisir les opportunités au vol

S’ouvre ensuite une session de questions-réponses avec le public présent pour finir le débat autour d’un verre. Première Creative Drink-up! de 2016 réussie !
A bientôt pour la seconde 🙂

photographe célèbre, photographie

Participez à la discussion