Creative Connection

Photographie aérienne : explorer la ville autrement

Dans notre rapport sur les tendances visuelles de février, nous évoquions l’engouement pour la photographie et la vidéo aérienne par drone. Certains drones à caméra embarquée étant peu aujourd’hui coûteux et de bonne qualité, le moment est idéal pour observer comment les photographes et vidéastes tirent parti de la démocratisation de cette technologie.

Le paysage urbain constitue un vaste terrain d’exploration. Par la richesse de leur histoire et la grande variété de couleurs, de contrastes et de détails qu’elles offrent, les villes ont toujours attiré les photographes. Malheureusement, ces espaces très fréquentés limitent les possibilités en matière de prise de vue.

Les drones fournissent désormais aux photographes un plus large panorama des zones urbaines, et les images produites poussent les designers à se mettre en quête de nouveaux visuels pour capter l’attention du public. Les vues aériennes aident également les journalistes à décrire des situations environnementales et socio-politiques dans leur globalité.

Prendre de la hauteur pour découvrir de nouveaux points de vue

Les photographies urbaines réalisées à l’aide de drones permettent de cartographier la densité de la population, l’occupation des sols et l’organisation de la vie en collectivité dans les zones urbaines. Au niveau du sol, vous pouvez être bloqué par la circulation et avoir bien du mal à en sortir. Mais dès lors que vous prenez de la hauteur, vous voyez de nouveaux espaces se dessiner.

Une puissante technologie au service de la justice sociale

Les drones sont également un excellent moyen de couvrir les questions de société. Nous l’avons citée dans un article précédent sur la photographie aérienne, la série Unequal Scenes (@unequalscenes) de Johnny Miller illustre les inégalités criantes en Afrique du Sud, les routes, rivières, forêts et zones industrielles formant des barrières géographiques entre les zones d’habitation des populations aisées et les zones d’habitation des populations pauvres.

Photo du terrain de golf de Papwa Sewgolum par Johnny Miller

Le problème des inégalités a toujours existé, mais vu d’en haut, le contraste est beaucoup plus saisissant et conduit à une réflexion plus poussée sur l’injustice : « Les hommes estiment pouvoir cerner une situation parce qu’ils l’ont appréhendée sous le même angle de manière répétée… Mais vue du ciel, la réalité est tout autre. Immeubles, montagnes et forêts semblent complètement différents », explique Johnny Miller.

Ce dernier, qui n’en est pas à son coup d’essai, considère les drones comme l’outil le plus efficace pour dénoncer les injustices sociales : « J’ai passé beaucoup de temps à essayer de prendre des photos pour coller au plus près à l’histoire et aux souffrances de la population, mais sans succès… Tout a changé dès l’instant où j’ai pris de la hauteur et que toutes ces personnes sont devenues des petits points dans le paysage. »

Parallèlement à ses travaux personnels, Johnny Miller collabore avec Code for Africa en vue de former une communauté de journalistes, de cartographes et de spécialistes de la narration autour du contexte social en Afrique.

Connaître les règles avant de prendre son envol.

Avant de survoler des espaces urbains, vous devez connaître les règles à suivre. Les drones étant de plus en plus utilisés dans le cadre d’activités professionnelles ou de loisir, des réglementations régissent où, quand et comment vous pouvez utiliser ces engins, sans nuire à la sécurité et à la vie privée des individus. Le site de la Fédération professionnelle du drone civil fournit toutes les informations requises. Consultez également le site de la DGDAC. Sachant que la législation varie d’un pays à l’autre, vous devrez prendre connaissance des réglementations locales.

Pensez également à lire les précieux conseils sur l’utilisation des drones de Ryan Longnecker et Tobias Hägg, contributeurs de haut vol d’Adobe Stock.

Tout devient possible

Face au développement des drones et à l’engouement pour cette technologie, la photographie devrait être amenée à évoluer rapidement. Johnny Miller reste à l’affût de tout ce qui pourrait changer la donne : « Je suis curieux de voir ce que les drones multicapteurs, notamment les modèles équipés de caméra à infrarouge, seront capables de produire comme images artistiques et prises de vue avec effet accéléré, à mesure que leurs batteries se perfectionneront. »

Quelle que soit la technique utilisée, les photographies par drone permettront toujours de contempler le monde sous un nouvel angle. Pour Tobias Hägg, spécialiste de la photographie aérienne et contributeur d’Adobe Stock Premium,  « si les drones ont le vent en poupe, c’est pour une seule et même raison : la perspective. Si vous apprenez à gérer la perspective aérienne et savez précisément ce que vous voulez montrer, vous aurez toutes les cartes en main pour créer des images percutantes. »

PLACIDO / ADOBE STOCK

Découvrez comment d’autres photographes utilisent les drones et revisitent les paysages urbains en consultant notre galerie Adobe Stock dédiée.

Adobe Stock

Participez à la discussion