Creative Connection

14 mars 2017 /audiovisuelle /

Premiere Pro fête ses 25 ans !

Le début des années 1990 a marqué le départ d’une révolution digitale qui allait transformer l’univers de la production cinématographique, télévisuelle et vidéo. Une transformation qui se poursuit encore aujourd’hui.

Sorti en 1991, Adobe Premiere a participé à cette révolution. À la différence des systèmes de montage vidéo classiques composés d’équipements matériels onéreux, Premiere était un logiciel unique pouvant fonctionner sur un ordinateur à un coût abordable. Grâce à lui, l’utilisateur avait la possibilité de positionner différents éléments dans la fenêtre de montage, mais aussi d’ajouter des effets, des transitions et une bande sonore. Tout cela semble très banal au vu des critères actuels, mais ce logiciel a ouvert de nouvelles perspectives à tous ceux qui entendaient s’adonner à l’art de la narration visuelle.

« Je me revois allongé sur le parquet de mon salon, occupé à monter une vidéo sur mon PowerBook, ce qui était impossible auparavant. Premiere a été le premier logiciel de montage non-linéaire véritablement abordable et accessible à tous », se souvient Dave Helmly, l’un des premiers employés embauchés par Adobe, qui fait toujours partie de l’équipe vidéo de l’éditeur.

Adobe Premiere a d’emblée repoussé les limites des technologies de montage. En 1994, Premiere 4.0 s’impose comme la première version à offrir une qualité broadcast en mode Plein écran, avec 60 images par seconde. Dès 1996, la version 4.2 sous Windows offre la possibilité de travailler avec un format d’image 4K, employé dans des applications de signalétique digitale ; à titre de comparaison, Premiere Pro CC permet aujourd’hui de manipuler des fichiers de 16 000 x 10 000 pixels. Aux prévisualisations RAM introduites en 1998 succède un outil de mixage audio en 2001. En 2003, l’application est entièrement réécrite. Rebaptisée Adobe Premiere Pro, elle connaît un nouveau départ, avec sa nouvelle application Adobe Media Encoder.

En 2006, Premiere Pro s’intègre avec Adobe After Effects grâce à la technologie Dynamic Link. Les allers-retours entre les deux applications sont ainsi facilités, tandis que les éléments peuvent être enrichis d’animations ou d’effets spéciaux. Les utilisateurs disposent alors d’un environnement de montage et de production d’animations et d’effets spéciaux parfaitement connecté.

« Seul Premiere Pro permet de conjuguer les deux disciplines que sont le montage et la création multi-calques pour en faire un moment unique de production artistique. » Flavio Kumpah, artiste multi-disciplinaire et l’un des premiers adeptes du montage dans Premiere (version 4.0).

En 2011, Adobe se détourne de la commercialisation du logiciel en coffret au profit d’Adobe Creative Cloud. Ce changement s’accompagne de mises à jour plus fréquentes et d’une réelle volonté de renforcer l’intégration des applications et services, de simplifier les workflows et de favoriser la collaboration entre les équipes de création. C’est ainsi qu’apparaissent les Bibliothèques CC et bibliothèques de ressources partagées, la fonction de publication vers plusieurs destinations, le panneau Couleur Lumetri, de nouveaux outils de suivi et de masquage très performants, le service Adobe Stock, le montage de médias de réalité virtuelle dans des projets 360°, etc.

S’appuyant sur une longue tradition d’innovations, Premiere Pro est devenu un produit de référence et le meilleur allié de grands cinéastes comme David Fincher, Joel et Ethan Coen, Tim Miller, David Lowery, de réalisateurs indépendants tels que Kyle Patrick Alvarez, Jack Price et Jennifer Phang, de « youtubeurs » de nouvelle génération comme RocketJump, Karen Kavett, Ryan Connolly, Devin Graham (alias Supertramp) et Gunnarolla, et d’une nouvelle vague de créatifs comme Sarah Diestchy et Kayla Briet.

L’avènement du logiciel d’édition non linéaire a changé la donne en simplifiant le processus de montage, et en donnant aux monteurs les moyens d’effectuer aisément des modifications sans avoir à tout recommencer. Cette approche « simplifiée » a permis de mettre le montage vidéo davantage à la portée des futurs réalisateurs. Du grand écran à la réalité virtuelle en passant par les smartphones, Premiere Pro continue de favoriser l’éclosion de nouvelles formes de narration parmi les vidéastes en tous genres.

Comment célébrons-nous les 25 ans de Premiere Pro ? Adobe organise le concours « Make the Cut » pour vous donner l’occasion de créer votre propre version du clip de « Believer », le dernier single du groupe Imagine Dragons, et tenter de remporter 25 000 dollars ! Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site à l’adresse suivante : makethecut.adobe.com

Profitez-en également pour vous remémorer tous les moments forts qui ont ponctué l’histoire de Premiere Pro.

Au moment où nous fêtons cet anniversaire, au nom de toute l’équipe d’Adobe Premiere Pro, nous remercions notre communauté de créatifs pour le soutien apporté à Premiere Pro au cours de ces 25 dernières années. Votre passion, votre travail assidu et l’innovation dont vous faites preuve ne cessent de nous inspirer, et nous sommes impatients de découvrir vos futures créations.

audiovisuelle

Participez à la discussion