Creative Connection

April 19, 2019 /Adobe Stock /

Portrait de Brianna Wettlaufer, nouvelle responsable du contenu Adobe Stock

Introducing Brianna Wettlaufer, Adobe Stock’s New Head of Content

Photographe autodidacte, pionnière dans l’univers des banques d’images, Brianna Wettlaufer est aussi la nouvelle responsable du contenu Adobe Stock. Nous avons évoqué avec elle ce passe-temps insolite qui, enfant, la poussait à collectionner les coupures de magazines, comment elle en est venue à créer sa propre agence de banques d’images, et pourquoi elle est convaincue que la photographie d’illustration renverse peu à peu les stéréotypes pour inspirer plus que jamais la communauté de créatifs.

(Crédits photo : Nicklaus Walter)

 

 

 

Bienvenue chez Adobe, Brianna ! Pouvez-vous nous parler un peu de l’origine de votre passion pour la photographie, et de la façon dont vous avez trouvé votre voie dans l’univers des banques d’images ?

 La photographie et les tendances visuelles m’ont toujours obsédée lorsque j’étais enfant et que je n’avais accès qu’aux magazines. À l’adolescence, j’essayais d’analyser ce qui rendait une photo fascinante et unique. Comment une image parvenait-elle à exprimer l’indicible ? Pour percer ce secret, je classais chaque mois dans des boîtes les meilleures photos que je découpais dans mes magazines. Je les triais par style, thème et coloris.

Ma passion pour le design date véritablement du lycée. À la fin des années 1990, avec l’arrivée des banques d’images en ligne, j’avais une toute nouvelle bibliothèque à portée de main. C’est ainsi que je me suis véritablement plongée dans l‘actualité du design. J’ai commencé à passer du temps sur des sites de banques d’images, à créer des collections.

Lorsque j’ai travaillé comme directrice de création, je me suis lancée : j’ai commencé à prendre des photos dans le cadre de mon travail, et suis vite devenue accro. C’est ce qui m’a amenée à rejoindre iStock, à prendre ultérieurement les rênes de l’équipe en charge des contenus et, avec le CEO, à ouvrir une nouvelle ère pour les créateurs et un nouveau chapitre dans le domaine des banques d’images. C’est un fabuleux parcours que d’avoir pu observer les évolutions du secteur et je suis encore aujourd’hui reconnaissante d’avoir pu y prendre part.

 

Sources : (gauche) Guilio Rossi / Adobe Stock, (droite) TYRONE SIU / REUTERS / Adobe Stock

Comment en êtes-vous venue à créer Stocksy United de A à Z ?

Après la vente de iStock, je suis restée en contact avec plusieurs artistes. J’ai entendu leurs doléances. Tous s’estimaient dépourvus de droits et avaient l’impression que leur voix ne comptait pas. À court d’inspiration, ils tournaient en rond.

Avec Stocksy, notre objectif a consisté à remettre ces artistes sur la bonne voie, à leur redonner le pouvoir. Nous nous sommes demandé comment faire pour leur accorder une place où ils se sentent considérés.

À l’époque, les banques d’images paraissaient sur le déclin. Si Pinterest et Instagram restituaient des moments vrais, cette authenticité faisait défaut dans les collections de photographies d’illustration. D’où l’autre volet de notre mission — se détacher des contenus antérieurs pour aller de l’avant avec une nouvelle esthétique susceptible de ravir tout le monde, y compris les clients.

La communauté de notre banque d’images s’est alors mise à photographier de vraies gens que nous pouvions tous côtoyer, et ce revirement a contribué à faire tomber certains stéréotypes et clichés. Car en nous focalisant sur ce qui, de l’avis de tous, n’était jamais représenté dans les supports marketing — les différences de morphologies, de couleurs et de tailles — et en mettant ces particularités à l’honneur dans nos contenus, notre démarche était forcément bénéfique.

Sources : (gauche) Jonpaul Douglass / Adobe Stock, (droite) Anna Higgie / Adobe Stock

Pourquoi avez-vous décidé de rejoindre Adobe Stock ?

Adobe occupe une place importance dans ma vie depuis l’âge de 16 ans : Photoshop est le premier logiciel auquel je me suis formée toute seule, avant d’entamer une longue carrière dans la Tech. Leader dans le domaine de la création, Adobe a toujours su s’imposer comme un chef de file, partageant les valeurs et l’éthique des artistes et représentant une source d’inspiration et d’innovation pour la communauté des créatifs.

Lorsque Adobe est arrivé sur le marché des banques d’images, c’est tout naturellement que j’ai saisi ma chance. Aujourd’hui, j’ai à cœur de développer cet esprit communautaire en créant une plateforme propice à la collaboration. Mon objectif chez Adobe Stock ? Faire en sorte que nous évoluions, progressions et sortions constamment de nos zones de confort, en formulant d’autres hypothèses et en dépassant les attentes.

Sources : (gauche) Hilde Atalanta/ Adobe Stock, (droite) Elise Mesner / Adobe Stock

Quels sont vos principes en matière de leadership ?

Il est essentiel que ceux qui créent le produit l’utilisent et le testent en se mettant à la place de l’artiste et du client, en épousant leur angle de vue. Quels que soient le service auquel ils sont rattachés, leur ancienneté et les compétences qu’ils ont acquises, ils ont voix au chapitre et leur avis est précieux.

La participation active et la responsabilisation sont bien souvent le secret des équipes heureuses. À partir du moment où nous sommes capables d’exposer des idées complexes avec des solutions simples auxquelles chacun adhère, et de concilier les impératifs des artistes et de la communauté en trouvant un juste équilibre entre intégrité et activité commerciale, nous pouvons tous éprouver de la fierté et dormir sur nos deux oreilles.

Source : Leslie Kershaw / Adobe Stock

Quelles sont les tendances qui, aujourd’hui, vous enthousiasment le plus sur le marché des banques d’images ? Pourquoi ?

Il est tellement facile aujourd’hui de créer des photos, des vidéos et même des sites internet grâce aux templates. En nous exprimant et en affirmant notre identité dans le design et les médias, nous avons à cœur d’étoffer nos compétences pour poursuivre notre histoire. Et Adobe continue à développer de nouveaux outils et applications qui élargissent notre horizon et font tomber encore davantage de barrières. Et pour l’heure, la débutante que je suis dans le domaine vidéo est vraiment séduite par les outils qui contribuent à rendre la création vidéo moins intimidante. Jetez un œil à Adobe Premiere Rush et aux templates d’animation graphique, et  donnez-nous votre avis !

Image source: Blend Images / Adobe Stock

Quels conseils donneriez-vous aux contributeurs Adobe Stock, d’un point de vue de photographe  ?

Pour ne pas « végéter » comme créateur de photographies d’illustration, ne vous contentez pas d’explorer le contenu des banques d’images. Intéressez-vous au monde de l’art, visitez des musées, prêtez attention à tout ce qui vous entoure. Observez les tendances en matière de design : réfléchissez à votre palette de couleurs. Les thématiques ayant fait leurs preuves, comme la famille, l’entreprise et la santé, ont beau être des valeurs sûres, n’hésitez pas à les revisiter avec originalité.

La constitution d’un portfolio intéressant exige de la constance et une certaine rigueur commerciale. Affirmez votre marque, développez votre réseau en ligne et définissez clairement la singularité de votre offre.

Source : Dale Crosby-Close / Adobe Stock

Rendez-vous sur Adobe Stock pour en découvrir davantage. Vous souhaitez vendre vos photos, vidéos et autres ? Inscrivez-vous dès aujourd’hui et devenez contributeur Adobe Stock : c’est gratuit !

Adobe Stock

Join the discussion