Dans le rap­port d’étude 2013 « Magic Quad­rant for Web Con­tent Man­age­ment » qui vient d’être pub­lié par Gart­ner, Adobe se place en tête de classe­ment pour les critères Capac­ité de mise en œuvre et Exhaus­tiv­ité de la vision dans la caté­gorie des Lead­ers Quad­rant. Un hon­neur dans un secteur dont l’importance évolue rapi­de­ment pour les entre­prises et les spé­cial­istes du marketing.

Nous con­sid­érons égale­ment ce classe­ment comme une respon­s­abil­ité : con­tin­uer à innover et à mieux servir nos clients, mais aussi con­tribuer aux avancées en matière de ges­tion de con­tenu web aux côtés de nos col­lègues du secteur. Nous prenons ce rôle au sérieux et toute notre équipe est engagée en ce sens.

Nous venons de pub­lier sur ce rap­port un arti­cle que vous pou­vez con­sul­ter ici. Je vous encour­age en outre à pren­dre con­nais­sance du rap­port pro­pre­ment dit. Nous en avons mis un exem­plaire à votre dis­po­si­tion ici.

Bien que toute l’attention se porte actuelle­ment sur les dernières inno­va­tions en matière de ter­minaux mobiles, de tablettes et d’ordinateurs porta­bles, c’est bien sur la ges­tion de con­tenu web que s’appuient les expéri­ences numériques qui ren­dent ces périphériques si utiles et si plaisants. Notre offre, Adobe Expe­ri­ence Man­ager, forme la base de sites de grandes mar­ques inter­na­tionales, comme SAP, Uni­Credit, Philips, Trav­e­loc­ity, Lib­erty Global, GM et Cae­sars Entertainment.

Dans ce con­texte, j’aimerais met­tre l’accent sur trois aspects que toutes les entre­prises doivent pren­dre en compte lorsqu’elles se ser­vent de la ges­tion de con­tenu web pour créer leurs mar­ques numériques et sus­citer la demande.

Un bon con­tenu ne suf­fit pas. Il faut rechercher le meilleur contenu.

Vous ne rêvez pas. Dans un monde numérique infini, il devient ardu de tirer son épin­gle du jeu. Tous les jours, des sites et des con­tenus sont créés. Il y a foule.

Les pre­miers sites web n’avaient rien d’époustouflant, pour­tant cela ne posait aucun prob­lème. Ils étaient dif­fi­ciles à créer et peu d’entreprises savaient com­ment s’y pren­dre. Ils n’influençaient pas le chiffre d’affaires ni la per­cep­tion de la mar­que, car les per­son­nes con­nec­tées étaient des adeptes de la pre­mière heure.

La sit­u­a­tion a changé.

Nos pre­mières vis­ites sur des sites web con­sis­taient en recherches de pro­duits ou d’informations en ligne. Désor­mais, nos périphériques numériques sont devenus nos meilleurs alliés. Nous les empor­tons même pour faciliter nos activ­ités hors ligne. Je sais que mon smart­phone me suit partout, plus que mon épouse.

Le choix de con­tenu étant incom­men­su­rable, il est devenu essen­tiel pour les mar­ques de pro­poser des expéri­ences numériques non pas bonnes, mais excep­tion­nelles. Nous jouons en pre­mière divi­sion, pas en régionale. Nous vivons dans un monde où le choix est infini.

Cae­sars Enter­tain­ment Cor­po­ra­tion est né il y a plus de 75 ans. Cette société réalise main­tenant 9 mil­liards de dol­lars de chiffre d’affaires et gère 53 casi­nos dans dif­férents pays. Lorsque le nom­bre de vis­i­teurs a com­mencé à se tasser, année après année, Cae­sar a réal­isé qu’il était indis­pens­able d’offrir des expéri­ences numériques per­son­nal­isées pour attirer les vis­i­teurs en ligne et les con­ver­tir en vis­i­teurs hors ligne. Le site opti­misé de l’entreprise a per­mis de béné­ficier de taux de con­ver­sion en hausse de 70 % et d’augmenter de 10 % les adhé­sions au pro­gramme de fidélité.

Les expéri­ences numériques per­son­nal­isées les plus per­ti­nentes sont dev­enues une com­posante essen­tielle de toute expéri­ence util­isa­teur. Qui dit per­ti­nence dit agilité. Les con­tenus créat­ifs conçus avec Adobe Cre­ative Cloud offrent des expéri­ences enrichissantes pro­posées avec Adobe Expe­ri­ence Man­ager et les autres com­posantes d’Adobe Mar­ket­ing Cloud. Elles sont sim­ples, rapi­des, attrayantes et complètes.

Les appli­ca­tions mobiles au pre­mier plan

L’étude sur les ten­dances Inter­net menée par Mary Meeker en 2013 démon­tre une crois­sance inouïe du nom­bre d’utilisateurs mobiles. Il y a désor­mais 1,5 mil­liard d’abonnés au niveau mon­dial, soit une aug­men­ta­tion de 30 % d’une année sur l’autre. Même si le mobile attire l’attention, ce n’est que la par­tie immergée de l’iceberg. Le développe­ment du mobile représente une ten­dance plus vaste du con­tenu numérique à tous les niveaux. Nous le con­sta­tons déjà avec le « wear­able com­put­ing » (ordi­na­teurs que l’on porte sur soi) et les écrans plats dans les magasins.

Si vous ne développez que pour un seul type d’appareil, pensez-vous vrai­ment pou­voir durer ?

Bien sûr que non et bon nom­bre des entre­prises avec lesquelles je m’entretiens en sont déjà con­scientes. Adobe Expe­ri­ence Man­ager est le cen­tre névral­gique de con­tenu pour les appli­ca­tions mobiles et multicanaux.

Les appli­ca­tions mobiles créées avec Adobe Phone­Gap et Dig­i­tal Pub­lish­ing Suite offrent des expéri­ences riches sur ter­minaux mobiles et tablettes, tout en per­me­t­tant de se con­necter à Expe­ri­ence Man­ager pour syn­chro­niser le con­tenu avec tous les autres canaux. À titre d’exemple, FirstEn­ergy, qui rassem­ble plus de six mil­lions de clients, utilise Phone­Gap pour créer une appli­ca­tion mobile qui se con­necte à Expe­ri­ence Manager.

Il est cru­cial d’agir au bon moment

Autre­fois, quand le com­merce se pas­sait dans de vrais mag­a­sins, le choix de l’emplacement était vital ! À l’ère du numérique, c’est le moment qui prime.

Agir au moment oppor­tun, c’est pou­voir con­cevoir une idée, être le pre­mier à sen­tir ce qui intéresse le pub­lic et le pre­mier à pro­poser les nou­veautés. C’est aussi être acces­si­ble sur le ter­mi­nal appro­prié lorsqu’un client souhaite inter­a­gir ou acheter. Enfin, c’est com­pren­dre le con­texte du client et être sen­si­ble aux besoins indi­vidu­els et col­lec­tifs afin de les anticiper.

Adobe Expe­ri­ence Man­ager, ainsi que le reste d’Adobe Mar­ket­ing Cloud, per­met de s’assurer que votre mar­que numérique est disponible partout où se trouve la com­mu­nauté de votre client et de com­mu­ni­quer sur les points essen­tiels de la façon la plus engageante qui soit.

Il y a plus de vis­i­teurs sur vos points de présence numérique que dans vos points de vente physiques. Qu’est-ce que vos con­tenus numériques révè­lent de votre mar­que ? Quelles sont les actions et les dis­cus­sions qui inci­tent vos vis­i­teurs à s’engager ? Com­ment créez-vous un avan­tage com­péti­tif pour favoriser un développe­ment durable ?

Si vous ne savez pas très bien ou si vous n’êtes pas sûr d’agir pour le mieux pour votre organ­i­sa­tion, il est franche­ment temps de vous y met­tre. Le rap­port Gart­ner con­stitue un bon point de départ pour se famil­iariser avec le sujet.

Gart­ner n’appuie pas les four­nisseurs, pro­duits ou ser­vices men­tion­nés dans les études qu’il pub­lie et n’incite pas les util­isa­teurs de tech­nolo­gie à ne sélec­tion­ner que les four­nisseurs les mieux classés. Les études pub­liées par Gart­ner com­mu­niquent le point de vue de l’organisme d’étude Gart­ner et ne doivent pas être con­sid­érées comme un état de fait. Gart­ner rejette toutes les garanties, expresses ou tacites, con­cer­nant cette étude, y com­pris les garanties de com­mer­cial­i­sa­tion ou d’adaptation à un but par­ti­c­ulier.

Loni Stark (@LoniStark)

Directeur du mar­ket­ing pro­duits, solu­tions et industries