Le saviez-vous ? Pour le marketing, le Big Data doit devenir Smart Data

Big Data VS Smart Data

L’ex-Pdg de Google, Eric Schmidt, aime rappeler que si l’on numérisait toutes les communications et les écrits depuis l’aube de l’humanité jusqu’en 2003, il faudrait 5 milliards de gigabits pour les mettre en mémoire. Aujourd’hui ce volume d’informations numériques est produit en deux jours !

Le Big Data pour les marketeurs ?

Au-delà des définitions techniques et traditionnelles, le Big Data est pour les marketeurs une incroyable accumulation de données sur les consommateurs. Dans un monde de plus en plus digitalisé (musiques, textes, conversations, comportements…), le volume des données à traiter continue de croître de façon inédite. Face à ce constat, le vrai challenge des marketeurs d’aujourd’hui ne réside pas dans la gestion du Big Data mais plutôt dans l’utilisation intelligente de ces données pour découvrir des informations à valeur ajoutée sur chacun des consommateurs.

Du Big Data au Smart Data …

Selon l’institut Gartner, le Big Data est à l’origine de 28 milliards de dollars d’investissements dans le monde en 2012 et devrait atteindre 34 milliards de dollars en 2013. Le marketing a une part croissante dans ces investissements et pourtant, les marketeurs expriment une certaine déception face à des volumes et coûts considérables. Ces derniers ont compris l’enjeu : ce n’est pas le volume de données (Big Data) qui leur permettra de créer de la valeur pour leurs clients, c’est l’intelligence de ces données (Smart Data) !

Le Smart Data est le processus qui permet de passer des données brutes à des informations ultra qualifiées sur chacun des consommateurs. L’objectif est d’avoir une vision à 360°des clients reposant sur des informations collectées à travers des jeux concours, les réseaux sociaux, les achats lors des passages en caisse, l’utilisation des applications mobiles & la géolocalisation…

Pour y parvenir, les entreprises doivent se doter d’une plate-forme de marketing cross-canal capable de stocker et d’analyser chaque information, pour pousser le bon message au meilleur moment et pour chaque consommateur. L’objectif final est de séduire de nouveaux clients, d’augmenter leur satisfaction et leur fidélité, et permettre ainsi une amélioration considérable du ROMI.

Allianz, un exemple réussi de passage du Big Data au Smart Data

Allianz utilise la plate-forme de marketing conversationnel Neolane pour obtenir une vision à 360° de ses clients grâce à une base de données centralisée. Cibler de manière fine selon plusieurs critères tout en respectant les préférences clients, gérer la personnalisation, la pertinence et la cohérence des messages cross canal délivrés par email, courrier, web et call center sont devenus des priorités.

« Depuis que notre stratégie marketing repose sur la gestion du Big Data, nous sommes passés de larges campagnes d’assurance à des campagnes finement ciblées, très pertinentes grâce à une personnalisation 1to1, basée sur l’utilisation des nouvelles informations découvertes sur les clients. » indique James Horsburgh, Marketing Database Manager chez Allianz Retail, UK.

Allianz a ainsi réussi à instaurer un véritable dialogue avec chacun de ses clients. Un reporting précis permet ensuite à l’assureur de mesurer efficacement les performances marketing et commerciales de la marque. Les résultats sont au rendez-vous : la meilleure qualité des données, la possibilité d’avoir une segmentation comportementale très fine et de déclencher des messages pour chaque client ont permis à Allianz de générer des revenus additionnels dont le total est un nombre à plus de sept chiffres.

Tagués avec : , , , , ,
Publié dans Analyse numérique, Marketing numérique
Communauté