Creative Connection

August 5, 2016 /graphisme /web design /

#AdobeFrance10K | Sophie Barbier imagine le futur de la création

Les technologies Adobe ont révolutionné les méthodes de travail depuis la naissance de la PAO jusqu’au prototypage d’applis sur terminaux mobiles.

Sophie Barbier

Notre compte Twitter @AdobeFrance a dépassé la barre des 10 000 followers ! C’est un moment qui nous touche et nous souhaitons vous dire merci ! Afin de rendre hommage à notre communauté, nous vous proposons de découvrir chaque jour un portrait de créatifs. Ce projet, que nous avons appelé #AdobeFrance10K, consiste en 3 questions posées à 15 créatifs qui suivent nos aventures depuis nos débuts sur Twitter !

C’est Sophie Barbier, graphic et web designer, que nous sommes allés interviewer aujourd’hui. Merci à elle pour sa fidélité à Adobe !

1/ Pourquoi suivez-vous @AdobeFrance ?

C’est bien simple : parce que je travaille sur les logiciels d’Adobe depuis 1992 et qu’ils font partie de mon quotidien. Dans le milieu des arts graphiques, c’est LA marque incontournable, qui crée la tendance, écoute des clients, fédère une communauté.

2/ Quel rôle jouent les technologies Adobe dans votre vie de créatif ? Qu’est-ce qui vous a marqué dans leur évolution ?

Comme évoqué plus haut, Adobe fait partie de mon quotidien depuis ses débuts. Les technologies Adobe ont révolutionné les méthodes de travail depuis la naissance de la PAO jusqu’au prototypage d’applis sur terminaux mobiles. C’est aussi une marque qui évolue avec les usages, très à l’écoute des utilisateurs et qui sait les mettre en valeur. Ce qui m’a marquée, c’est le talent des ingénieurs et développeurs Adobe, qui sans cesse font évoluer les outils et en créent de nouveaux.

L’amélioration continue est une notion intéressante : j’ai connu Photoshop avant les calques, je sais d’où ils sont partis ! Il fallait acheter la version 4 pour en bénéficier. Avec la formule d’abonnement, les nouvelles fonctionnalités sont devenues accessibles au fur et à mesure, sans surcoût : l’abonnement a révolutionné le modèle commercial. Ce qui me marque aussi, c’est la proximité très forte avec les gens de terrain, les créatifs de toute sorte, les graphistes, les illustrateurs, les photographes : on a des outils très pointus mais aussi plein de manières de les utiliser. Ils restent très souples et intuitifs.

3/ Quelle(s) évolution(s) voyez-vous pour votre métier dans les années à venir ?

Ça fait plus de 20 ans que je fais ce métier, alors j’ai connu le rhodoïd, les ciseaux et les maquettes peintes à la gouache ; puis le flashage, les films, les cromalins et les envois par coursiers ; puis les premiers sites web et le HTML 1, 2, et la naissance des feuilles de style ; puis les applis mobiles, etc. À chaque fois nous nous sommes adaptés, nous avons appris, troqué le crayon pour un stylet, réalisé une création en une demi-journée pour un client pressé parce que les outils le permettaient et que la technologie leur laissait penser qu’il suffit d’appuyer sur 4 ou5 boutons pour faire un beau visuel…

Le graphiste est devenu multimédia, il a appris à s’adapter aux sites et aux applications. Pour les plus assidus et les plus curieux, ils maîtrisent l’imprimé, l’écran, le mobile. Maintenant, l’ère est à la spécialisation, voire la sur-spécialisation : de designer graphique, on devient visual designer, designer d’interface, designer d’interaction, designer UX. Il faut aussi reconnaître que le design a une place centrale dans “le produit”. Les supports se multiplient avec les objets connectés, l’intelligence artificielle, les casques de réalité virtuelle : il nous faut maintenant penser aux interfaces des écrans sur nos montres, nos frigos, et bientôt nos assistants robotiques personnels.

Découvrez l’un des projets de Sophie, qui consistait à développer le design, la navigation et l’ergonomie du site The Dead Gourmets Society :

The Dead Gourmets Society The Dead Gourmets Society

 

 

 

 

 

 

 


Retrouvez Sophie sur les réseaux sociaux et ailleurs : Site | Twitter | Instagram | Pinterest | LinkedIn | Viadeo

graphisme, web design

Join the discussion