Creative Connection

Comment créer des rapports qui donnent envie d’être lus

Il y a une dizaine d’années, les rapports et livrables client étaient conçus autour des données et du contenu, au détriment du design.

Aujourd’hui, la donne a changé. A l’ère des réseaux sociaux et du numérique, difficile à la fois pour les marques de se cacher… Mais aussi d’émerger dans un océan d’informations et de contenus. Comment se démarquer et attirer l’attention de son public ? Comment générer des rapports qui soient aussi pertinents sur le fond que sur la forme ?

Qu’ils visent à informer des investisseurs, recruter des bénévoles, toucher des clients potentiels, séduire des donateurs ou éduquer le grand public, la conception d’un rapport est un bon exercice d’intégration du design dans votre stratégie marketing.

 

Élaborez votre stratégie de communication

Qu’il s’agisse d’une infographie publiée sur les réseaux sociaux, d’un rapport trimestriel ou d’une proposition à des investisseurs potentiels, votre support doit être le fruit d’une stratégie de communication. Jessica Bellamy, membre du programme Adobe Creative Residency et spécialiste de l’infographie, identifie trois piliers.

Le premier est l’orientation promotionnelle. « Votre message doit être communiqué avec passion et conviction », explique Jessica, diplômée en Dessin, Design graphique et Études panafricaines de l’Université de Louisville. « Avec les matériaux que vous créez, vous partagez certes des données, mais vous assurez aussi la promotion de votre marque. »

Par Jessica Bellamy

Deuxièmement, en plus de parler avec conviction et passion, il est important de trouver l’angle pour présenter votre contenu sous un jour favorable.

« Si vos données comportent des résultats négatifs, faites preuve de transparence, mais profitez-en aussi pour vous concentrer sur l’avenir et les solutions », conseille Jessica.

Troisièmement, construisez votre support autour de points clefs et soyez concis. Pour être efficace, il doit approfondir les points clefs qui font écho aux centres d’intérêt de votre public, ainsi que les vôtres. Vous pouvez toujours établir un rapport plus développé, et le joindre au document principal.

 

L’impact des visuels

Les images, mais aussi la typographie ou les espaces blancs, favorisent l’engagement lorsqu’ils sont utilisés à bon escient. N’hésitez pas à visionner notre tutoriel vidéo sur la data visualisation.

Par Jessica Bellamy

« L’utilisation de photos ou d’illustrations doit avoir une utilité. Elles doivent enrichir le contenu et permettre au public de comprendre immédiatement de quoi traite le support », recommande Jessica.

Au travers de vos visuels, essayez de montrer, et non de raconter. Utilisez un graphique ou un diagramme au lieu d’un paragraphe de données. Créez un graphique pour partager vos informations, puis mettez-le en évidence dans le texte. Utilisez le texte comme s’il s’agissait d’une ressource limitée, et non inépuisable.

La couleur doit avoir un rôle clair et stratégique. Privilégiez l’utilisation d’une seule couleur. Sinon, limitez-vous à trois, en plus du noir.

La composition est cruciale. Les blocs de texte denses ou la surabondance d’informations sur une page peuvent être décourageants et faire fuir votre public. Faites respirer votre lecteur avec une mise en page épurée.

« N’ayez pas peur d’avoir une page contenant très peu de texte, si elle intègre une image illustrant parfaitement votre propos », souligne Jessica.

Pour vous inspirer, consultez et utilisez l’un des nombreux templates gratuits créés par des artistes dans InDesign.

 

La clarté prime sur le design

À l’instar d’un roman ou d’un manuel scolaire, votre rapport doit contenir des chapitres et une introduction. Expliquez clairement les objectifs du rapport dans une page de synthèse et/ou de référence avec des titres et des en-têtes clairs avant chaque section.

« S’il y a bien une chose que j’ai apprise en créant des rapports, c’est que le design n’est rien si l’audience ne saisit pas son utilité », affirme Jessica.

Aller droit au but est le deuxième aspect de la clarté. Les lecteurs veulent aller à l’essentiel : questions principales, données pertinentes et éléments d’action. La plupart des rapports se limitent à ces informations. « Lorsque le public se sent submergé par le texte, il se désintéresse », déclare Jessica. « Vous pouvez toujours annexer des informations supplémentaires à la disposition des lecteurs intéressés pour qu’ils puissent approfondir le sujet. »

Abrégez à chaque fois que vous le pouvez et limitez chaque partie à 500 mots maximum. L’idéal est de réussir à tenir sur quatre pages ou moins.

Par Jessica Bellamy

 

Typographie et récapitulatif

Une police avec empattement est généralement plus facile à lire dans les paragraphes chargés de texte, mais elle n’est pas obligatoire. Les polices sans empattement sont de plus en plus courantes mais pensez à votre public avant de choisir.

« S’il s’agit juste de souligner des présentations — par exemple dans un magazine de divertissement —, il est tout à fait envisageable d’utiliser une police sans empattement. S’il s’agit d’un magazine d’information, optez pour une police avec empattement », préconise Jessica.

Choisissez des polices simples et renoncez aux polices plus stylisées.

« La lisibilité est primordiale, surtout si le contenu est volumineux. S’il fait plus d’une page, j’éviterais d’utiliser une police stylisée. Même si c’est une belle police, elle doit être lisible », insiste Jessica.

Par Jessica Bellamy

Comment savoir si votre police est trop stylisée ? Jessica recommande de l’imprimer et de la scotcher au mur. Éloignez-vous quelques instants et, en revenant, essayez de la lire de loin. Vous saurez vite si elle est lisible ou non.

Les citations mises en exergue, telles qu’on en trouve dans les magazines et les journaux, sont un excellent moyen de mettre en avant un message ou d’insister sur une information cruciale dans la mesure où les gens ont tendance à lire en diagonale.

N’oubliez pas que les rapports tels que les études de cas, infographies et présentations de marque fournissent la preuve sociale essentielle dont les consommateurs ont besoin pour interagir avec votre marque. Il s’agit de créer du contenu qui soit à la fois visuellement attrayant et fourni en données pertinentes.

Adobe Creative Cloud vous offre les outils dont vous avez besoin pour créer des supports marketing attrayants et professionnels. Vous ne savez pas par où commencer ? Accédez aux ressources didactiques et tutoriels pour démarrer.

creativite en entreprise

Join the discussion