Creative Connection

Les créatifs produisent plus de contenu que jamais. Comment votre équipe peut-elle s’adapter à cette tendance ?

La capacité à produire du contenu à grande échelle tout en entretenant la fidélité est en passe de devenir l’avantage business qui caractérise les départements créatifs des entreprises.

La demande de contenu bat tous les records

Mon équipe et moi travaillons avec certaines des plus grandes et plus influentes sociétés au monde, dans le but de comprendre la manière dont les clients utilisent nos produits et les défis commerciaux auxquels ils sont confrontés. Le contexte est très clair : aujourd’hui le contenu et le design sont les nouvelles valeurs de l’entreprise, et la demande est plus forte que jamais. Ce constat ne relève pas seulement d’anecdotes observées ici ou là, il a été confirmé par des études.

En 2015, les analystes d’IDC ont rapporté que 71 % des créatifs produisaient désormais 10 fois plus de contenu qu’il y a cinq ans et que 85 % de cette augmentation était due à la demande de personnalisation. Un contenu qui offre une expérience cohérente sur l’ensemble des périphériques.

Les créatifs produisent 10 fois plus de contenus qu'il y a 5 ans

La bonne nouvelle, c’est que nous disposons désormais des données et des capacités nécessaires pour délivrer ce niveau de personnalisation à grande échelle. Pour y parvenir pleinement, nous devons toutefois transformer notre manière de travailler.

 

Et si la productivité de votre équipe était multipliée par sept ?

Si vous demandez à des créatifs ce qu’ils préfèrent dans leur travail, très peu évoqueront les tâches les plus banales, comme adapter un seul élément à des centaines (quand ce ne sont pas des milliers) d’actifs ou devoir retravailler une photo de galerie après en avoir obtenu la licence. Ces tâches font pourtant partie intégrante des activités des créatifs. Nous avons travaillé à leur rationalisation à l’aide des capacités des bibliothèques Creative Cloud ou dans le cadre de l’intégration étroite d’Adobe Stock.

Dans un récent rapport commandé à Pfeiffer Consultancy, nous avons découvert que, grâce aux bibliothèques CC, l’application d’un aplat de couleurs approuvé par une marque prenait environ 16 secondes (au lieu de plus de 2 minutes en temps habituel). Si ce chiffre n’est pas forcément impressionnant au premier abord, il correspond pourtant bien, au bout du compte, à une augmentation de 700 % de la productivité.

Les équipes qui utilisent les Bibliothèques CC ont vu leur productivité augmenter de 700%

Par conséquent, de plus en plus de sociétés font appel à Creative Cloud abonnement Entreprise pour gérer leurs flux de travaux créatifs et remplacer les bibles de production et autres guides stylistiques statiques. Tout est conservé et mis à jour en temps réel via Creative Cloud. Résultat : une meilleure collaboration, moins d’erreurs et moins de temps consacré aux tâches les plus anodines et donc, plus de temps pour travailler. C’est ainsi que le géant de la mode suédoise Gant gère ses guides stylistiques en Europe. C’est aussi la manière dont la société de covoiturage Uber, l’une des entreprises les plus innovantes au monde, collabore à l’international avec ses équipes de graphistes pour assurer la cohérence de la marque. Lorsque les équipes adhèrent sans réserve à ce type d’approche, les bibliothèques CC font leur office et rapidement, plus personne n’y prête attention, et c’est très bien ainsi.

 

Multiplication de la productivité des équipes par dix : une nouvelle normalité

D’après le rapport de Pfeiffer, Adobe Stock multiplie par dix la productivité des équipes, et le processus d’autorisation d’exploitation d’une image (qui nécessite en général 3 minutes) ne dure plus que 16 secondes. Autant de temps gagné qui peut être consacré à la créativité. Travailler avec des images de galerie n’a jamais été aussi simple.

Prenons pour exemple la boutique de mode Spree, qui gère chaque jour des volumes impressionnants de contenus rédactionnels sur les évènements de la mode dans des délais très serrés. En utilisant des images de galeries associées à ses bibliothèques CC, Spree est aujourd’hui en mesure de produire davantage en moins de temps ou, comme l’a récemment formulé son directeur artistique Ryk Benade à l’occasion du Summit EMEA :

« Creative Cloud pour les enterprises, les bibliothèques CC et Adobe Stock nous ont permis d’optimiser nos flux de travail, à tel point que nous disposons aujourd’hui de plus de temps et que nous pouvons même nous permettre de prendre une bière le vendredi ! »

Autre exemple : le développeur de jeux vidéo EA Sports qui doit chaque année rafraîchir et mettre à jour 1 500 interfaces utilisateur avec la version adaptée d’un logo. En utilisant les actifs liés avec les bibliothèques Creative Cloud, ce processus manuel qui devrait nécessiter environ deux mois a été réalisé en quelques jours seulement (dont la plupart ont été consacrés aux revues). Un seul chargement propagé à des milliers de variations d’actifs : voilà de la personnalisation de contenu à grande échelle !

 

Quel est aujourd’hui l’avenir de la créativité ?

Si la période est si propice aux créatifs, c’est parce qu’ils peuvent appliquer leur savoir-faire dans de nombreux domaines différents, et que la créativité et le déploiement d’activités commerciales n’ont jamais été aussi étroitement liés. Avec la réduction continue des délais de livraison, la question n’est plus de travailler plus, mais de travailler mieux. La capacité à produire du contenu à grande échelle tout en entretenant la fidélité est en passe de devenir l’avantage business qui caractérise les départements créatifs des entreprises.

 

Téléchargez les rapports de Pfeiffer Adobe Stock: Boosting Design Efficiency Through Integration et Adobe Creative Cloud Libraries: The Productivity Impact of Shared Assets and Settings  pour en savoir plus sur la manière dont Adobe Stock et les bibliothèques CC optimisent l’efficacité du travail créatif des entreprises.

Adobe Stock, creativite en entreprise

Participez à la discussion