Creative Connection

Brasserie Barbès : l’histoire d’une identité visuelle, par Leslie David

Pour la nouvelle Brasserie Barbès à Paris, la graphiste signe une identité visuelle simple qui raconte aussi l’histoire d’un lieu, d’un quartier et de son contexte social particulier.

— Propos recueillis et initialement publiés dans la rubrique “Talents à suivre” du n°226 d’Étapes

Mur de la Brasserie Barbès par Leslie David

étapes : Comment es-tu entrée en contact avec l’équipe de la Brasserie Barbès à Paris ?
Leslie David : Jean Vedreine et Pierre Moussié, les propriétaires des lieux, cherchaient quelqu’un pour s’occuper de l’identité visuelle de la Brasserie, et une amie commune leur a évoqué l’idée de travailler avec moi. J’étais très excitée par le projet, car habitant dans le quartier, j’étais vraiment curieuse de savoir ce qu’allait devenir ce chantier interminable. La deuxième raison est mon envie de travailler avec des restaurateurs, la cuisine étant ma deuxième passion.

étapes : Qu’est-ce qui fait l’essence du lieu ?
Leslie David : Sa taille et son emplacement. Il n’y aurait pas eu une telle polémique s’il n’était pas aussi visible et imposant dans un tel quartier, d’où son nom-drapeau qui a pu énerver certaines personnes. Le fait qu’on puisse y être bien de 8 h du matin jusqu’à 2 h en montant les étages plus la journée avance est aussi très important.

étapes : Un tel projet et son emplacement emblématique posent question sur l’évolution d’un quartier comme Barbès-Rochechouart à Paris…
Leslie David : Peu de gens le savent, mais sur le même emplacement, avant la boutique Vano, il y avait déjà une brasserie. C’est en fait un retour en arrière ! La Brasserie propose une nouvelle offre dans un quartier qui est assez limité pour manger, sortir, prendre son petit déjeuner ou danser. Tous les habitants du quartier s’en réjouissent vraiment. Quand nous avons travaillé sur la signalétique de la brasserie avant l’ouverture, tous les voisins (pas que des hipsters, des vieux, des jeunes, des vendeurs de cigarettes) poussaient la porte pour demander quand la brasserie allait ouvrir. On sentait vraiment que le voisinage attendait ça avec impatience. Le quartier change doucement depuis quelques années à cause des prix des loyers sur Paris. C’est un schéma classique, et ce n’est pas avec l’arrivée de la Brasserie Barbès que le quartier va changer du tout au tout ! Mais Barbès-Rochechouart reste très fort et ne se laissera pas facilement gentrifier. La culture populaire est vraiment intégrée à la vie de quartier. Ce qui risque de faire changer Barbès, c’est le projet de déplacement en banlieue du marché Dejean (Château rouge), qui draine des centaines de personnes tous les jours. Là, il y aura un vrai sujet de débat. La queue devant la Brasserie tous les soirs dès l’ouverture prouve bien qu’il y a un vrai manque dans le quartier et que ce n’est pas qu’un effet de mode.

étapes : En quoi consiste ton principe d’identité visuelle ?
Leslie David : On a d’abord travaillé le dessin d’une typographie. La contrainte principale pour le logo était de fonctionner en grandes lettres sur la façade. N’ayant pas beaucoup de place au sol, il fallait des lettres étroites mais impactantes et bien lisibles de loin (surtout du métro !). Pour le pictogramme, nous avions différentes pistes, en développant l’idée des différents étages et des escaliers, mais rien n’était satisfaisant. En allant revisiter le lieu et en regardant la façade, je me suis rendu compte qu’il était sous nos yeux ! On a donc dessiné et
simplifié la façade.

étapes : Comment avez-vous travaillé la différenciation des menus ?
Leslie David : Les décisions pour les menus ont été assez difficiles à prendre. Finalement, on a imaginé des menus Déjeuner et Dîner qui se distinguent par un code couleur : cuir vert et impression, et élastique jaune, pour le déjeuner, et cuir bleu et impression, et élastique vert, pour le dîner. Pour le menu du dancing, c’est plus simple et jetable, on s’est vraiment amusés sur le graphisme du motif, qui représente des éléments de cocktails. Et le motif, c’est mon petit péché mignon !

Site | Instagram | http://monsieurlagent.com/

graphisme, inspiration, typographie

Participez à la discussion