Creative Connection

Cinq tendances à connaître sur la conception de logos

Les grands logos sont intemporels et marquants car ils s’appuient sur de solides principes de conception qui fonctionnent dans de nombreux contextes. Mais il faut également rester à l’affût des dernières tendances. Les agences et les designers savent que le processus créatif évolue lentement et que les meilleurs logos s’adaptent au fil du temps. Voici cinq tendances en matière de conception de logos à prendre en compte pour vos activités actuelles de valorisation de marque.

Minimalisme

De nos jours, les logos doivent pouvoir être mis à l’échelle sur plusieurs plates-formes, sur diverses surfaces et dans différentes résolutions. Les modes de visualisation et de perception d’un logo sont de plus en plus nombreux ; sa conception doit donc faire preuve de suffisamment de souplesse et de résilience pour s’adapter à ces différents contextes. Par conséquent, les conceptions de logo actuelles semblent revenir vers une approche plus minimaliste. Selon Anny Chen, Conceptrice d’expérience chez Adobe, les conceptions de logo plus sobres, aux formes et lignes plus simples, sont en vogue depuis quelques temps. « Un logo doit pouvoir être efficace sur un grand panneau d’affichage comme sur une icône de 16×16 pixels, tout en restant lisible. Si l’on tient compte de tous ces paramètres, une conception de logo plus simple semble plus logique du point de vue de l’utilisabilité. Par ailleurs, si l’on reprend la devise ancestrale « Moins, c’est plus », le succès de nombreux logos mémorables réside dans leur apparente « évidence » en tant que solution. Il est bien plus compliqué de créer quelque chose qui paraît simple et naturel ; un logo intemporel s’appuie sur de solides principes de conception et traversera probablement mieux le temps qu’un logo qui se contente de suivre la tendance actuelle. »

Conception interactive et dynamique

Les marques commencent également à mettre en avant des identités interactives ; les Google Doodles en sont le parfait exemple. « Nous voyons de plus en plus de marques tester des conceptions de logo dynamiques », indique Anny. « Une marque ne peut plus se contenter d’un seul logo statique pour raconter son histoire ; la définition d’un logo a plutôt évolué vers un système d’éléments (ou ensembles de logos) beaucoup plus fluide, pouvant fonctionner pour la marque dans son intégralité. Étant donné que les entreprises commencent à s’intéresser davantage à l’expérience des marques, le logo traditionnel doit intégrer un certain degré d’ouverture et de dynamisme permettant à l’identité visuelle de s’adapter à n’importe quel contexte. La création d’une nouvelle image de marque pour le musée Whitney par Experimental Jetset il y a quelques années illustre bien la façon dont ils ont créé une identité dynamique à travers un « W réactif ». » Parmi les autres bons exemples de systèmes d’identité de marque, on peut citer la création d’une nouvelle image de marque pour The New School par Paula Scher ou encore le repositionnement de marque du MIT Media Lab par Michael Beirut. Les designers créant des expériences de marque pour différentes surfaces et appareils peuvent tirer profit d’outils de prototypage tels qu’Adobe XD.

Automatisation

Bien que tout ne soit pas encore au point en termes d’exécution, Anny fait remarquer que l’idée que les logos puissent être générés par le biais d’algorithmes est une tendance intéressante qui commence à faire son chemin. « La stratégie de marque de Sagmiester et Walsh pour l’entreprise Fugue a donné une nouvelle dimension au concept d’identité dynamique en créant un logiciel permettant au logo de se « régénérer » sur la base des données saisies. » Certaines entreprises ont même commencé à proposer des services de génération de logos prétendant que vous pouvez totalement éliminer les designers du processus et compter sur des algorithmes informatiques pour créer votre logo. À l’heure actuelle, si le résultat obtenu par ces générateurs de logos est loin d’être aussi satisfaisant que le travail d’un bon designer, les avancées dans les domaines de l’IA et des technologies d’apprentissage machine en font néanmoins une tendance intéressante à surveiller à l’avenir.

Réinterprétation

Nike, MTV et même Hillary Clinton jouent avec la façon dont les spectateurs réinterprètent les logos – en remplissant essentiellement un réceptacle vide de sens nouveau au fil du temps. Toutefois, Shawn Cheris, responsable UX design chez Adobe, nous rappelle que ces logos sont déjà facilement reconnaissables et présentés dans leur propre contexte. Cela permet aux marques d’être créatives et de réimaginer leur logo traditionnel sous différents angles. « Les marques bien établies, telles que MTV, disposent de la flexibilité nécessaire pour permettre aux spectateurs de réinterpréter leur logo car ceux-ci regardent déjà la chaîne ». Shawn ajoute : « Concernant Hillary, la lettre H constituant son logo ne devait pas nécessairement être porteuse de sens puisque la plupart des gens la retrouvent sur les fils d’activités Facebook ou Twitter où ils savent déjà très bien ce que représente le logo dans ce contexte. »

Conception interne

En plus de mieux cerner le problème, une équipe interne dédiée à la stratégie de marque peut permettre aux entreprises de mieux maîtriser la façon dont leur identité évoluera au fil du temps. « Le fait de travailler en interne présente l’avantage de pouvoir observer sur place la croissance et le développement d’une marque », déclare Shawn. « La stratégie produit d’une entreprise peut rapidement changer, et le système identitaire d’une marque doit pouvoir résister à ces changements tout en restant cohésif. Une équipe interne a l’avantage d’être « sur le terrain », pour ainsi dire, et de faire évoluer le système de marque le cas échéant. »

La création d’une image de marque prend du temps, et les tendances joueront toujours un rôle dans ce processus. Dans les années 1960, les designers ont également adopté le minimalisme : une ou deux couleurs, des polices simples et une conception sobre, discrète. Beaucoup de ces tendances refont aujourd’hui surface. Ainsi, les styles et tendances en matière de design ne sont pas nécessairement « nouveaux », mais contrastent simplement avec ceux qui existaient juste avant. Par ailleurs, si le minimalisme rencontre beaucoup de succès à l’heure actuelle, dans dix ans, la tendance pourrait être de créer des logos comprenant plus de couleurs (les dégradés prennent déjà cette voie) ou plus de détails. Les tendances en matière de design s’observent par une fenêtre en mouvement et les marques qui souhaitent rester sur le devant de la scène doivent se distinguer visuellement de ce qui se fait à l’heure actuelle.

Adobe Creative Cloud vous offre tous les outils et applications dont vous avez besoin pour créer. Pour déployer efficacement la dernière version de votre logo, stockez les fichiers de logos dans des bibliothèques CC ; chaque logo utilisé sera ainsi automatiquement mis à jour avec la dernière version dans tous les fichiers CC existants.

branding, creativite en entreprise, design, graphisme

Participez à la discussion