Creative Connection

28 août 2017 /Adobe Stock /

Conseils de Bill Mawhinney pour créer un CV impeccable

Tout demandeur d’emploi se doit d’avoir un CV attrayant. Et pour qu’il puisse se positionner comme le candidat idéal au poste à pourvoir, ce document se doit d’être original et n’inclure que les informations pertinentes.

Bill Mawhinney, graphiste et contributeur de templates Adobe Stock, est reconnu pour ses modèles de CV à la fois simples et percutants. Disponibles dans la boîte de dialogue Nouveau document d’InDesign CC et sur Adobe Stock, ils sont parfaits pour donner un coup de fouet à votre carrière. Entièrement personnalisables, ils vous aideront à décrocher le job de vos rêves.

Nous nous sommes entretenus avec Bill sur son parcours professionnel, qui l’a conduit au graphisme, et sur sa réussite dans le domaine des banques d’images.

Adobe Stock : Quand avez-vous compris que vous vouliez devenir designer ?

Bill Mawhinney : Comme la plupart des designers, j’ai toujours été passionné par l’art et la création. J’ai commencé le dessin et la peinture à mon plus jeune âge. Au départ, je voulais être architecte car c’était un métier à fort potentiel à l’époque. L’informatique n’étant pas encore vraiment démocratisée, je n’avais guère eu l’occasion de me servir d’un ordinateur avant d’entrer à l’université. C’est là qu’un professeur m’a présenté le travail de David Carson et son ouvrage intitulé « The End of Print: The Graphic Design of David Carson » : une véritable révélation ! Au point que j’ai décidé de devenir graphiste.

AS : Comment votre parcours a-t-il débuté ?

BM : Après avoir étudié le graphisme à l’université (où j’ai rencontré Adele, ma future épouse), j’ai immédiatement voulu mettre mes compétences au service du monde réel. J’ai rapidement trouvé un poste de designer à plein temps et me suis rendu compte que j’avais encore beaucoup à apprendre ! Au bout d’un an, je me suis installé dans la ville natale de mon épouse et j’ai commencé à travailler avec un imprimeur professionnel, qui m’a enseigné tout un tas de choses sur les différents procédés d’impression et la relation client. Ces compétences et ce savoir-faire me servent encore aujourd’hui.

AS : Qu’avez-vous appris tout au long de votre carrière ?

BM : Les années qui ont suivi, j’ai joué les touche-à-tout : web design, montage vidéo, formations interactives, conception d’expositions, habillage de véhicules commerciaux, branding, ouvrages, brochures… Même si j’en ai retiré une expérience considérable, certains de ces projets manquaient de créativité, et j’ai fini par vouloir travailler de manière indépendante, pour créer et développer davantage mon savoir-faire.

BILL MAWHINNEY / ADOBE STOCK

AS : Comment en êtes-vous arrivé aux banques d’images ?

BM : J’avais déjà fait appel à des sites de ce genre, généralement pour trouver des images ou des modèles de site web, sans jamais réaliser qu’ils offraient aussi d’autres types de modèles pour l’impression. J’ai commencé par proposer des modèles de magazine et de CV. Je me suis aussi essayé à l’illustration. J’ai vite constaté que mon premier modèle de CV était ma plus belle réussite. Dans cette catégorie, il n’y avait pas beaucoup de concurrence à l’époque. J’ai donc décidé de me concentrer sur cette activité, ce qui m’a souri jusqu’à maintenant !

J’ai connu quelques années de vaches maigres, et Adele m’a alors rejoint pour m’aider à assurer le marketing et la promotion de mes modèles sur les réseaux sociaux. C’est à ce moment-là que les ventes ont décollé et que j’ai compris qu’il était envisageable de se lancer à plein temps dans cette aventure. Nous avons débuté en mars 2016 et ne regrettons pas notre choix. Les débuts sont très prometteurs. Nous fourmillons d’idées pour nous diversifier et grandir.

BILL MAWHINNEY / ADOBE STOCK

AS : Quels sont les éléments clés d’un bon CV ?

 BM : Par définition, il s’agit d’une synthèse. J’essaie donc de proposer des modèles succincts, lisibles et visuellement attrayants, car c’est ce que j’attendrais d’un CV si j’étais moi-même recruteur ou candidat. Si vous êtes nombreux à postuler, votre candidature ne sera peut-être étudiée que quelques secondes. Il faut donc présenter des informations succinctes, claires et utiles pour que le CV sorte du lot.

AS : Quels conseils donneriez-vous aux designers en devenir ?

 BM : Je n’insisterai jamais assez sur l’importance de voir son travail finalisé, lorsqu’il est imprimé ou autre, et d’étudier les interactions qu’il déclenche avec les destinataires. C’est vital pour progresser dans ce métier. À l’ère digitale, on peut facilement perdre de vue le monde réel, qui accueille pourtant nos créations. J’ai eu la chance de multiplier les expériences de collaboration avec mes clients, d’avoir des retours sur mon travail et de comprendre les procédés d’impression avant de me lancer dans les banques d’images numériques, mais le plus important est d’avoir eu accès à un studio, d’avoir été en contact avec des imprimeurs professionnels et, de manière générale, de connaître le sort réservé à mes créations une fois qu’elles ont quitté mon ordinateur.

Rendez-vous sur Adobe Stock pour découvrir d’autres modèles de CV de Bill et les télécharger gratuitement via InDesign CC.

Adobe Stock

Participez à la discussion