Creative Connection

22 juillet 2016 /design /inspiration /web design /

#AdobeFrance10K | David Magère croit en la pérennité du métier de designer d’interfaces utilisateur

Le projet Comet par exemple est une aubaine pour les designers d’interfaces

David Magère

Notre compte Twitter @AdobeFrance a dépassé la barre des 10 000 followers ! C’est un moment qui nous touche et nous souhaitons vous dire merci ! Afin de rendre hommage à notre communauté, nous vous proposons de découvrir chaque jour un portrait de créatifs. Ce projet, que nous avons appelé #AdobeFrance10K, consiste en 3 questions posées à 15 créatifs qui suivent nos aventures depuis nos débuts sur Twitter !

Aujourd’hui, on vous fait découvrir le profil de David Magère, UX/UI designer qui croit en la pérennité du métier de designer d’interfaces utilisateur !

1/ Pourquoi suivez-vous @AdobeFrance ?

Dans le monde du digital, tu dois rester informé de toutes les innovations technologiques et des nouvelles tendances graphiques. Adobe est la référence mondiale en terme d’édition d’outils multimédia. Les papas de la créa quoi. Et si tu ne suis pas le père spirituel des créatifs, alors tu n’as rien compris. C’est du bon sens, et nous les designers on en a!

2/ Quel rôle jouent les technologies Adobe dans votre vie de créatif ? Qu’est-ce qui vous a marqué dans leur évolution ?

D’un point de vue personnel j’utilise depuis longtemps Photoshop pour tout ce qui est traitement d’images, mais aussi Premiere Pro pour réaliser des vidéos de mes voyages. Mais c’est professionnellement que les technologies d’Adobe me sont le plus utile pendant tout mon process créatif. Ça peut paraître un peu cliché dit comme ça, mais c’est une réalité. Prenez le projet eighty-eight par exemple. Réalisé en collaboration avec Alexis Cetois (développeur), j’ai utilisé Adobe Photoshop pour dessiner les interfaces du site web, Illustrator pour ce qui concerne l’identité visuelle (logotype, icônographie…), InDesign pour les documents print, et After Effect pour prototyper l’interactivité du site. Adobe a la force de savoir se renouveler et d’appréhender les besoins de demain. Le projet Comet par exemple est une aubaine pour les designers d’interfaces à une époque où le métier requiert des besoins ultra spécifiques !

3/ Quelle(s) évolution(s) voyez-vous pour votre métier dans les années à venir ?

Les utilisateurs d’une manière ou d’une autre ne pourront se passer d’interfaces homme-machine. Cependant la tendance est à penser, aussi paradoxal que cela puisse paraître, d’une évolution rapide vers des interfaces… sans interfaces ! D’avantage de « Dis Siri ! » ou « Ok Google. » et de gens qui gesticulent dans leurs salons, et moins de « ça marche pas quand je clique ! ». Malgré ce que l’on pourrait donc penser, le métier de designer d’interfaces utilisateur ne s’éteindra très probablement pas mais les supports risquent d’évoluer très rapidement. Des écrans s’affichant sur n’importe quelle surface avec une fluidité totale ? Un Candy Crush sur papier toilette pour faire passer le temps par exemple ! Des possibilités dignes de films de sciences fiction !

David Magère - Eighty Eight

Lead designer sur le projet Eighty-Eight, David Magère avait pour mission de démocratiser les codes de l’astronomie dans le cadre d’un outil pédagogique et agréable à utiliser, tout en conservant la pertinence et l’exactitude des données.


Retrouvez David sur les réseaux sociaux et ailleurs : Twitter | Site

design, inspiration, web design

Participez à la discussion