Creative Connection

5 novembre 2018 /design /

La créativité s’appuie sur l’IA dans le dernier Adobe Remix

Nous adorons que des artistes s’amusent avec notre logo. Voilà pourquoi, avec Adobe Remix, nous invitons notre communauté à le revisiter. « C’est un moyen de nous connecter à nos communautés, » déclare John Caponi, Senior Creative Director chez Adobe.

Pour le dernier Remix, nous avons fait appel au visual designer Vasjen Katro (alias Baugasm), basé en Albanie, et ajouté un ingrédient inédit au processus : l’intelligence artificielle (IA). Nous avons demandé à Vasjen d’expérimenter avec la technologie de transfert de style animée par Adobe Sensei, notre framework d’IA et de machine learning, et notre ensemble de services intelligents. La technologie de transfert de style permet aux artistes d’appliquer la structure et les détails d’une image au contenu d’une autre. Par exemple, il est possible de transformer une photo pour lui donner le style d’un tableau célèbre.

« Vasjen est un créateur très expérimental, qui a été hyper enthousiasmé par la technologie que nous lui avons proposée pour son process, » ajoute John. Il représentait donc le choix idéal pour se lancer sans plus tarder avec l’IA.

« Je suis très inspiré par les films de science-fiction tels que “2001, l’Odyssée de l’espace” et “Stranger Things”, et j’adore les sonorités de la musique des années 1980, » explique Vasjen. « Pour ce Remix, mon idée était de mixer le tout, d’aboutir à une sensation organique d’encre, d’huile et d’acrylique tout en offrant un aspect numérique, et d’avoir un concept de SF. »

Vasjen a commencé par faire des croquis, puis il a sorti des peintures acryliques, un appareil photo et un prisme. Après avoir pris des photos, il a parcouru plusieurs étapes à l’aide de la technologie de transfert de style. En prenant pour référence un tableau de Van Gogh, il a créé et raffiné les textures uniques qu’il a appliquées à l’œuvre finale.

« Ça a été très enthousiasmant de voir la manière dont Vasjen a abordé ce projet. Il a vraiment utilisé la technologie de transfert de style comme une inspiration créative : ça a été un processus collaboratif. Il a ensuite ajouté sa propre “patte” et créé comme lui seul sait le faire », déclare John. Vasjen a peaufiné et achevé son œuvre dans Adobe Creative Cloud à l’aide d’Adobe Photoshop, d’Adobe Premiere Pro et d’Adobe After Effects.

Vasjen s’est tellement impliqué dans le projet qu’il a même créé une vidéo pour accompagner son image fixe. « La vidéo montre comment le monde numérique se mélange au monde physique : avec les tableaux à l’acrylique, leur numérisation à l’aide de la technologie de transfert de style animée par Adobe Sensei, l’emploi d’un prisme et de la lumière du monde physique, et enfin le mélange de tout cela avec un élément 3D », nous dit Vasjen. « Je montre l’évolution du processus créatif et l’énergie qui s’en dégage. »

Jusqu’où les créatifs iront-ils avec l’IA ?

Avec la disponibilité, pour les créatifs, de nouveaux outils IA tels que la technologie de transfert de style, nous avons récemment mené une étude qualitative afin de savoir ce que les créatifs pensaient de l’impact de l’IA. Plus de 75 créatifs professionnels des États-Unis, du Royaume-Uni et d’Allemagne ont été interrogés, et plus de la moitié a déclaré aux chercheurs qu’ils s’intéressent à la manière dont l’IA peut améliorer leur workflow créatif. Globalement, ils ont reconnu que la créativité était un trait profondément humain, mais que l’IA pouvait être utile en termes de réitération, et la plupart ont vu dans l’IA un potentiel considérable en tant qu’assistance numérique.

74 % des créatifs professionnels ont déclaré qu’ils consacraient plus de la moitié de leur temps à des tâches fastidieuses, chronophages et sans la moindre créativité, et qu’ils aimeraient que l’IA leur libère du temps pour créer. 89 % sont intéressés par un assistant virtuel doté d’une IA qui réduirait les tâches fastidieuses, 81 % essaieraient l’IA afin d’apprendre de nouvelles fonctionnalités, et 77 % essaieraient l’IA pour les recherches d’images.

Après ses explorations à l’aide d’Adobe Sensei, Vasjen rêve de nouvelles manières d’utiliser lui-même l’IA : « Je la trouve très pratique, en particulier pour les tâches désagréables que je n’aime pas accomplir. Si je n’ai pas envie de recadrer une photo ou de déterminer des calques, pourquoi ne pas recourir à une assistance pour m’y aider ? Je vois cela comme un outil permettant de créer des choses plus rapidement et plus facilement. Moins je passe de temps à accomplir des tâches pénibles et plus j’ai de temps à consacrer à la création ou au design. »

Vasjen en imagine les possibilités créatives à plus long terme encore. « C’est ce qu’il y a de sympa avec les possibilités offertes par l’IA. C’est un outil qui, plutôt que d’offrir un choix limité, réagit en fonction de ce qu’on lui confie. La question qui se pose est donc la suivante : Comment puis-je utiliser cet outil pour me dépasser ? »

Pour en savoir plus, regardez comment des artistes ont remixé le logo Adobe, découvrez comment Adobe Sensei anime des expériences numériques et consultez les détails de la récente étude sur les créatifs et l’IA. Vous pouvez aussi jeter un œil sur notre histoire Instagram #AdobeRemix highlight sur Vasjen, sur Behance, sur Create Magazine et sur CMO.com.

design

Participez à la discussion