Creative Connection

Papier, photographie et poésie avec Marine Ferrante

Ses projets Images de Marque et Modern Mythology ont attiré notre attention. Entre photographie et sculptures de papier, Marine Ferrante a trouvé son terrain de jeu. Rencontre.

Photographe, DA, paper designer… Mais qui es-tu réellement Marine Ferrante ?!

Je suis avant tout photographe mais j’ai une formation multiple et un parcours quelque peu original. J’avais déjà fait des études supérieures (dont une licence d’économie) quand j’ai commencé une formation de photographe à l’École de Condé. J’y ai développé une passion pour le studio et l’objet. Mon travail prenant naturellement cette voie, je me suis ensuite spécialisée en communication en intégrant le master de Communication par l’Image, destiné à former des Directeurs Artistiques, toujours à Condé. J’ai appris à travailler en équipe avec des graphistes et à créer des visuels répondant à des briefs complexes et concrets, destinés à être déployés sur de multiples supports. Depuis, je suis en freelance et j’ai eu l’occasion de participer à quelques projets aussi divers qu’intéressants. Je tends surtout à travailler avec des studios de créa.

Qu’est-ce que le paper design ? Quelle place tient le papier dans ton travail ?

Pour moi c’est un moyen d’expression porté par un matériau riche et surprenant. Il y a plein de pratiques différentes dans le domaine. Certains travaillent quasiment à plat alors que d’autres occupent de grands espaces. Il y a des rêveurs aussi bien que des ingénieurs. Un des aspects qui me passionnent dans le papier est la façon dont il prend la lumière.

J’ai commencé à réaliser des objets en papier alors que je cherchais comment aborder mon projet de diplôme de photo. J’ai bricolé quelques sculptures avec ce que j’avais sous la main et la personnalité qui est ressortie des ces objets m’a passionnée. Je fabrique des éléments de plus en plus complexes depuis et je ne m’en lasse pas. C’est une façon de créer des sujets sur mesure pour mes photos. Cela demande beaucoup de patience, mais la plupart du temps je suis hypnotisée par la tâche et je ne vois pas le temps passer. Tout est dessiné, découpé et assemblé à la main. Il y a des phases du projet où les créations ne ressemblent à rien, ce qui peut être frustrant, mais dans l’ensemble c’est très gratifiant de voir les croquis se matérialiser en volume.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Projet Images de marques

Tes projets Images de marques et Modern Mythology sont avant tout des projets photo. Comment as-tu travaillé les visuels pour avoir un rendu si pop, limite surréaliste ?

Le rendu est surtout dû à la lumière ; tout se joue en studio. Pour Modern Mythology, beaucoup de mes idées étaient basées sur des techniques que je n’avais pas encore testées. Certaines n’ont pas fonctionné mais j’ai eu beaucoup de très bonnes surprises. Je vois le studio comme un jeu. J’arrive avec mes accessoires et mes idées, je mets tout en place et j’ajuste afin de révéler l’image que j’avais en tête.

Pour Images de Marque, c’est vraiment le papier qui donne cet effet. Le choix du monochrome apporte beaucoup de force aux visuels. J’ai fait des tests avec deux couleurs pour une seule marque, mais ils étaient beaucoup moins intéressants. On a plusieurs fois comparé certains de mes visuels à de la 3D et cela me plait beaucoup. J’aime bien créer une surprise, expliquer la technique, révéler des astuces. Au final il n’y a pas beaucoup de post-production sur ces images. Surtout des finitions.

Pour le projet Voyages au cœur des îles oubliées, 4 créatifs et toi avez recouru à une large palette d’outils Creative Cloud. Peux-tu nous expliquer, dans les grandes lignes, le workflow entre les différentes applications ? Vous êtes-vous servis des fonctions de collaboration par exemple ?

Nous avons travaillé à cinq sur ce projet. J’ai principalement utilisé Photoshop et les montages photos que j’ai réalisés ont été produits dans After Effects, InDesign et Illustrator. Il a fallu tout calibrer pour de la mise en page, de l’animation et de l’impression. Les fichiers réalisés sur mesure étaient transférés d’une personne à l’autre via Dropbox. Il nous a fallu une sacrée coordination, mais nous étions une bonne équipe et nous avons pu nous faire plaisir.

Comment décrirais-tu ton univers ?

Je pense que je recherche un style léger, influencé par le minimalisme que j’aime beaucoup, notamment en graphisme. Il y a une composante onirique, et certainement une pointe de nostalgie, mais rien de triste ! Je travaille beaucoup autour de la couleur. Je m’intéresse à sa présence ou son absence, sa force, sa symbolique…

Quelles sont tes sources d’inspiration ?

Elles sont surtout visuelles, mais les supports sont multiples. Expositions, cinéma, séries, séries animées, comics, jeux vidéo… Je remarque aussi plein de choses pendant mes trajets (métro, train, marche, randonnée…). On m’a souvent traitée de tête en l’air quand j’étais petite, mais je pense que c’est parce que je regarde un peu tout, tout le temps. !

Je passe aussi beaucoup de temps à contempler les travaux de Paper Artists, d’illustrateurs et de graphistes que je suis sur Behance et Instagram. Il y a des projets magnifiques et des talents incroyables.

Sur quels types de projets travailles-tu en ce moment ? Quelles sont tes futures ambitions ?

J’ai récemment entamé un projet photographique d’inspiration graphique, qui devrait aboutir sur des visuels monochromes et plutôt sombres. J’ai aussi prévu de poursuivre la série « Day Dream » qui a débuté il y a quelques années après un voyage en Écosse. J’ai enrichi l’un de mes visuels fait sur place d’une maquette shootée en studio. Le travail de lumière et le montage demandent du temps, mais le premier défi, c’est de trouver le lieu qui se prêtera au jeu. Je repars bientôt en voyage et je garderai ce projet en tête, dans l’espoir de trouver de la matière.

Et enfin j’espère bientôt entamer des créations avec d’anciens camarades de Master. Nous sommes tous en début de carrière, très motivés et avec pleins d’idées en tête et des projets que nous mettons doucement en place…

Projet Day Dream

Merci !

***

Pour suivre Marine et découvrir toutes ses réalisations, rendez-vous sur :

inspiration, photographie

Participez à la discussion