Creative Connection

4 avril 2017 /Adobe Stock /

Take 10 – Piquant

Couple à la ville, Leta Sobierajski et Wade Jeffree sont également partenaires de design. Dans leur studio, ils créent des œuvres audacieuses et inattendues, voire excentriques. Ainsi, lorsque nous leur avons demandé de réaliser une création intégrant dix images Adobe Stock, nous ignorions quel serait le résultat, mais nous étions certains qu’il susciterait la réflexion.

Comme pour nos défis Take 10 précédents, nous avons transmis au duo un thème, en l’occurrence le mot piquant, et dix images. Égaux à eux-mêmes, Sobierajski et Jeffree ont redéfini les règles du jeu en écartant certaines images d’origine pour en choisir d’autres. « Le fait de remettre le cadre en question vous permet toujours d’aboutir à un résultat plus intéressant », déclare Jeffree.

Voici les 10 images finales

Cela ne signifie pas pour autant que Sobierajski et Jeffree sont des obsédés du contrôle. Selon eux, ce qui peut apparaître comme des obstacles fait en réalité partie du processus créatif. « Il arrive que la panique nous gagne lorsque nous rencontrons des difficultés », reconnaît Sobierajski. « Nous en discutons alors et prenons une nouvelle direction. »

« Il faut être réactif et se tourner vers de nouveaux horizons », concède Jeffree. « C’est en évitant de trop réfléchir que l’on obtient les meilleurs résultats. L’œuvre sera plus originale. »

LE PROCESSUS

Pour relever le défi, ils ont tout de même commencé par réfléchir à la signification du mot piquant. « Ce mot suggère l’énergie et l’alimentation ; or nous mangeons beaucoup et avons beaucoup d’énergie », plaisante Jeffree.  « Cela correspond à nos personnalités », ajoute Sobierajski, « des personnalités un peu épicées ».

Les designers intègrent généralement des éléments physiques dans leurs œuvres, même lorsque les livrables sont numériques. D’après leur première esquisse, il était évident que le défi Take 10 ne ferait pas exception à la règle.

L’esquisse montre Sobierajski et Jeffree interagir avec un décor abstrait

Sobierajski et Jeffree ont imaginé un paysage dimensionnel abstrait, s’inspirant structurellement de Joan Miró, Pablo Picasso, Henry Moore, Barbara Hepworth et Oskar Schlemmer, et des idées du cubisme, du dadaïsme, du Bauhaus et du modernisme. Ils ont identifié de nouvelles ressources Adobe Stock correspondant à leur interprétation du mot piquant, puis ont créé des formes abstraites à partir d’un cœur de mousse épais recouvert d’argile. Ils ont également conçu des costumes rendant leurs corps aussi abstraits que le décor.

L’idée était de monter l’ensemble sur le toit de l’immeuble de six étages où ils vivent et travaillent, et d’utiliser un retardateur pour se photographier en mouvement autour du décor. Toutefois, de vents violents ont renversé l’une des formes et, lorsque Sobierajski et un assistant ont voulu la replacer sur son support, la pièce s’est cassée net en deux. Cet incident et les rafales de neige les ont contraints à revoir leurs plans.

Ils se sont repliés à l’intérieur de leur studio, qu’ils ont transformé en toile de fond géante et homogène, en recouvrant tout de blanc. Une fois le décor installé et les costumes enfilés, Sobierajski et Jeffree ont dansé autour des formes abstraites tandis que leur assistant prenait des photos. « Le design est une performance », déclare Sobierajski, « et nous tentons de rester fidèle à ce principe dans toutes nos créations. »

LA VOLONTÉ DE S’AMUSER

La performance est essentielle dans leurs œuvres, et ce pour plusieurs raisons. Tout d’abord, parce que c’est amusant. « Lorsque les choses sont drôles et accessibles, nous avons le sentiment d’atteindre notre but », déclare Jeffree, « aussi bien en termes de réussite de l’œuvre, mais également de dépassement de nous-mêmes. Certains éléments de nos créations sont empreints de rigidité et de structure, mais nous y ajoutons cette couche d’éclectisme réfléchi ainsi que des idées incitant les autres à interagir avec l’œuvre, qui reste néanmoins un moyen de communiquer un message ou un concept. »

« Nous cherchons également à nous incarner dans nos créations », ajoute Sobierajski. « Pour nous, il est important que le design soit empreint de personnalité. »

Une fois la séance photo terminée, ils ont analysé les images et choisi la meilleure composition. Il l’ont ouverte dans Adobe Photoshop CC et ont commencé à intégrer les dix images Adobe Stock à la scène. Au moment de la mise en page finale, Sobierajski et Jeffree ont examiné la couleur, la texture, la nature graphique et l’échelle de chaque image, ainsi que la façon dont ces aspects se reflétaient par rapport aux autres ressources et au décor.

La pièce finie

CONSEILS

Que vous releviez le défi Take 10 ou que vous souhaitiez créer une œuvre personnelle, Sobierajski a quelques conseils à vous prodiguer : « Ne vous sentez pas contraint de devoir travailler uniquement sur ordinateur », déclare-t-elle. « Comment associer des ressources numériques à des éléments physiques ne faisant pas partie de l’univers numérique ? Profitez de tout ce que votre environnement physique peut vous offrir. »

RELEVEZ LE DÉFI !

Vous vous sentez inspiré ? Relevez le défi ! Vous pouvez dès à présent télécharger ces 10 visuels et créer une œuvre unique, à votre image. Si votre création est retenue comme l’une de nos favorites, vous pourrez gagner des abonnements à Creative Cloud et Adobe Stock, et peut-être même un iPad Pro et un Apple Pencil.

OBTENIR LES IMAGES ET LES REGLES DU CONCOURS

ADOBE x OFFF 

Pour une dose d’inspiration supplémentaire, suivez nous en direct depuis le festival OFFF de Barcelone où Sobierajski et Jeffreee vous parleront de leur travail et du concours. Intéressé ? Rejoignez notre live stream le 6 avril dès 18h !

Adobe Stock

Participez à la discussion