Creative Connection

[Tendance de juin] Recherche et production d’images documentaires de qualité

Ce mois-ci, nous nous intéressons de plus près à la photographie authentique, qu’il s’agisse de photojournalisme ou de banques d’images, dépeignant des tranches de vie de manière naturelle. Ces images s’inscrivent dans une tendance visuelle globale qui privilégie les instants authentiques par rapport aux images mises en scène de façon caricaturale. Nous nous sommes entretenus avec des spécialistes afin d’identifier les facteurs à l’origine de cette tendance, les réflexes à adopter pour bien choisir les images documentaires et le matériel requis pour les capturer.

ROB ET JULIA CAMPBELL / STOCKSY UNITED

Quels sont les facteurs à l’origine de la demande d’images authentiques ?

 Nous avons interrogé Brianna Wettlaufer, PDG et cofondatrice de Stocksy, une collection d’images libres de droits originales qui font la part belle au storytelling visuel, sur l’évolution des goûts du grand public en termes d’images. « La photographie s’étant largement démocratisée ces dernières décennies, le grand public est mieux à même d’identifier les éléments constitutifs d’une photo de qualité, ce qui place la barre plus haut en termes d’exigence », explique-t-elle. « À l’époque où nous avons créé Stocksy, les photos des banques d’images étaient tellement caricaturales qu’on savait immédiatement d’où elles venaient. Or, ce n’est pas du tout ce que les designers et les clients attendent. »

D’après Kervin Brisseaux, designer, les images authentiques de qualité jouent par ailleurs un rôle clé dans un projet de création sur le plan financier. « Concrètement, les images de qualité sont gage d’une meilleure maîtrise des coûts. Quand le budget ne permet pas de réaliser une séance photo, les banques d’images authentiques constituent une bonne alternative. »

BONNINSTUDIO / STOCKSY UNITED

Comment identifier les meilleures banques d’images documentaires ?

Pour trouver l’image la plus authentique possible pour un projet, les designers doivent tenir compte de plusieurs critères esthétiques. Comme l’explique Kervin, « pour les images de personne ou d’art de vivre, les principaux éléments à prendre en compte sont l’éclairage et surtout le modèle. Je compare souvent les banques d’images aux séances photo professionnelles réalisées pour divers magazines. L’éclairage permet-il d’obtenir le résultat souhaité ? Donne-t-il un aspect délavé à l’image ? Offre-t-il un contraste suffisant ? Et quid du modèle ? Sa pose et son expression donnent-elles un sentiment d’authenticité ? Ces questions très simples aident à choisir des images adaptées. »

Nuno Silva, vice-président des produits chez Stocksy, a une idée de ce que les designers recherchent. « Les clients sont toujours à la recherche des mêmes thèmes dans les catégories habituelles des banques d’images, tout en ayant envie de plus de modernité. Ils veulent pouvoir s’identifier et croire en l’authenticité des sujets de la photo. L’accent est mis sur l’expérience, les relations et les modèles auquel on peut s’identifier de manière positive. Le public veut des images qui semblent sorties d’une séance professionnelle, mais personnalisées. »

MAA HOO / STOCKSY UNITED

Quel est le secret pour capturer des images authentiques ?

Issu du photojournalisme, Eugenio Marongiu, contributeur Adobe Stock, est réputé pour la dimension intime et contemporaine de ses portraits. Nous lui avons demandé comment capturer des moments poignants et réalistes, parfaitement adaptés aux banques d’images. Sa réponse est sans équivoque : « Il ne faut jamais faire poser un modèle. Pour qu’il soit parfaitement naturel, il faut reproduire des situations du quotidien. La lumière naturelle donne aussi un sentiment d’immédiateté et de spontanéité. »

Selon Eugenio Marongiu, pour prendre de bonnes photos de style documentaire, le photographe doit s’investir sur le plan émotionnel : « Si on veut obtenir des images de qualité, il est important d’avoir de l’empathie pour le modèle. »

Nuno Silva ajoute qu’il est important que les photos d’une banque d’images racontent une histoire, tout comme une séance photo sur commande : « Il faut mettre l’accent sur l’expérience et les relations, et exploiter les imprévus liés aux sujets et au lieu. Nos photographes doivent aborder la séance comme s’ils étaient cinéastes. L’objectif est de faire voyager le public. Il faut exploiter toutes les possibilités du lieu, et ne pas se contenter de compositions uniques sous différents angles. »

DEJAN RISTOVSKI / STOCKSY UNITED

Pour en savoir davantage sur les images authentiques, visitez la galerie du mois, spécialement consacrée aux banques d’images documentaires, et consultez notre article sur le photojournalisme, qui façonne notre rapport à l’actualité.

Adobe Stock, photographie, photographie créative

Participez à la discussion