Creative Connection

22 septembre 2017 /Adobe Stock /photographie /

[Tendance visuelle de septembre] Il était une fois… Les secrets de la narration numérique

Ce mois-ci, nous nous focalisons sur les photographies, les illustrations et les vidéos qui, outre leur qualité esthétique, racontent une histoire. Si les courts récits numériques sont devenus incontournables dans notre quotidien saturé de médias, il existe désormais une multitude de moyens de créer des histoires personnelles et de les partager en ligne.

Mais face à toutes ces informations qui se disputent notre attention, nous nous posons la question suivante : qu’est ce qui distingue les visuels que nous faisons mécaniquement défiler des images qui nous interpellent, piquent notre curiosité, touchent notre corde sensible et nous poussent à partager l’histoire qu’elles racontent ?

L’art intemporel d’un récit de qualité

Pour en savoir plus sur les composantes d’un récit numérique de qualité, nous avons interrogé deux spécialistes en la matière, Brian Nemhauser, directeur de la gestion produit, et Ben Matthews, directeur de la création. Ben et Brian utilisent Adobe Spark, une application de design graphique gratuite qui, grâce à une aide intégrée, permet à quiconque de créer rapidement des publications, des pages web et des vidéos en vue de raconter des récits à son image.

Selon Ben, la narration numérique possède de nombreux points communs avec les modes de communication employés au fil des âges : « On raconte des histoires depuis des centaines de milliers d’années, et leur pouvoir a toujours été lié au mode et à la fréquence de narration. Cela vaut également pour les médias sociaux, même si leur apparition dans nos vies est relativement récente. Plus votre récit est visuellement engageant, percutant, partagé, consommé et plus votre message se propagera. »

Mais aujourd’hui, nous sommes moins enclins à raconter une histoire ancestrale autour d’un feu de camp qu’à partager une image ou vidéo virale. Pour produire un contenu engageant, il y a donc quelques nouvelles règles à adopter. « Vous devez d’abord vous faire remarquer et, pour cela, utiliser des visuels, que ce soit des animations, des couleurs ou des images. D’un point de vue pratique, il s’agit de la première étape », déclare Brian. « Ensuite, vous devez raconter une histoire. Il est plus facile de se souvenir d’un message lorsqu’il est véhiculé au travers d’une histoire. »

Les récits de qualité, quel que soit le support utilisé, font naître des émotions. « Si vous cherchez à établir une connexion personnelle, agrémentez votre histoire d’images d’individus. Une simple photo peut susciter beaucoup d’émotion », confie Ben. « À partir de là, illustrations et icônes peuvent vous aider à appuyer vos idées, et les éléments audio à lier le tout. »

Il est également important de rester concis. Nous vivons dans un monde submergé d’informations. Donc, plus votre récit sera synthétique, plus vous aurez de chance de toucher un large public.

Il faut également veiller à proposer du contenu pertinent. « C’est un peu comme une comédie », déclare Brian. « Le facteur temps est décisif. Si vous voulez que votre récit attire l’attention et se répande, vous devez le diffuser au bon moment. » S’il porte sur un sujet politique, une éclipse, une catastrophe naturelle ou la rentrée des classes, il ne faut pas attendre plusieurs jours ou semaines avant de le publier, mais agir dans les heures qui suivent l’événement.

Vidéo : une tendance majeure en matière de narration numérique

Pour Brian et Ben, la vidéo s’impose comme l’un des types de contenu les plus engageants, surtout depuis que les médias sociaux proposent des fonctions de lecture automatique. « Ce support se prête au mouvement et permet de raconter une histoire de manière naturelle », explique Ben.

Les utilisateurs intègrent des arrière-plans vidéo, tels que de l’eau en mouvement, pour créer l’ambiance de leur récit textuel ou sonore. Et depuis que le son est coupé sur les flux sociaux, les designers sont de plus en plus nombreux à glisser du texte sur leurs vidéos (très facile à faire dans Spark).

Honnêteté et courage

« Pour interpeler le public, il faut avant tout faire preuve d’authenticité », confie Brian. « Je pense que le temps des brochures marketing est révolu. Si vous ne croyez pas en ce que vous dites ou écrivez, cela se sentira et personne ne voudra vous écouter ou vous lire. »

Certes, l’honnêteté est importante, mais il faut également être courageux. « Raconter une histoire exige du courage », poursuit Brian. « Personne n’est à l’abri d’un raté. Certaine personnes peuvent, en effet, se moquer de votre récit et le juger inintéressant. Il ne faut pas se laisser intimider par ces détracteurs. »

Un avenir radieux

Si vous cherchez à créer un récit numérique, suivez notre blog tout au long du mois. Des photographes, vidéastes, illustrateurs et photojournalistes spécialisés dans les banques d’images y dévoileront leurs techniques pour créer des visuels qui racontent une histoire. N’oubliez pas non plus de parcourir la galerie d’images narratives d’Adobe Stock. Nous avons rassemblé des photos et vidéos offrant un parfait équilibre entre un concept fort et la polyvalence recherchée par les designers. Et pour créer rapidement un superbe récit, testez Spark.

Adobe Stock, photographie

Participez à la discussion