Creative Connection

Pourquoi les designers sont l’arme secrète des entreprises selon Scott Belsky

Le design joue un rôle clé dans le succès ou l’échec de l’offre d’une entreprise : un produit ou un service bien conçu fait toute la différence. Le design devenant moteur dans la prise de décision et le développement de produits, les designers doivent s’adapter pour s’épanouir dans leur nouveau rôle central.

Scott Belsky, VP Products & Community pour Adobe, a à cœur de donner des responsabilités aux créatifs. Il conseille et investit notamment dans les entreprises qui associent le design intelligent à la technologie de pointe. En co-fondant Behance, et en s’investissant dans des projets tels que 99U, ainsi que dans des entreprises telles que Pinterest, Uber, Airtable, et Periscope, Scott Belsky confirme le rôle crucial que joue le design, et les responsabilités qu’ont les designers au sein de ces entreprises.

« Les gens n’achètent pas des technologies ou des produits, ils achètent l’expérience que leur procure cette technologie ou ce produit », explique Belsky. Le design joue un rôle de plus en plus important dans la façon dont un client fait l’expérience d’un produit. « La clé d’une expérience captivante est un excellent design. Les marques s’en rendent compte, c’est pourquoi elles investissent dorénavant davantage dans leurs ressources design, recrutent plus de talents créatifs et donnent à ces designers plus de liberté dans leurs projets. »

Avantage concurrentiel

En mettant l’accent sur le design, les entreprises bénéficient d’un avantage que leurs concurrents ont du mal à s’approprier. « De plus en plus d’entreprises se sont rendu compte que le design est un avantage concurrentiel », explique Belsky.

Leur rôle évoluant, les designers sont à présent plus respectés et influents, et travaillent moins en silos. Selon Belsky, « les designers doivent accepter que leur rôle est aujourd’hui plus central et qu’ils recevront plus de feedbacks sur leur travail. Cela peut être difficile parfois, mais en fin de compte, c’est une marque de respect pour leur travail. Si cela est bien géré, des points de vue multiples permettent d’obtenir un produit final amélioré. »

Plus d’influence implique plus de défis

« Les designers ont bien plus d’influence et sont beaucoup plus respectés dans les entreprises aujourd’hui, mais ils font également face à des défis importants », affirme Belsky. « L’un de ces défis est le rythme de production de contenu qu’on leur impose. Il existe tellement de plateformes, d’appareils, de campagnes et de formats différents, que les créatifs produisent du contenu à un rythme étourdissant. »

Les designers doivent suivre ce rythme de production tout en gérant les retours d’un groupe de parties prenantes de plus en plus large et diversifié au sein de l’entreprise. « Non seulement les designers travaillent ensemble pour concevoir des objets complexes, mais de nombreux autres collègues (du service marketing au juridique en passant par les dirigeants) souhaitent également examiner et commenter leur travail. Les designers doivent ensuite transmettre leur travail aux développeurs, qui le concrétiseront. » explique Belsky.

Améliorer la gestion de projet pour les designers

Avec autant de personnes intéressées par le travail des designers, il peut être difficile de traiter les différents retours de manière efficace. Des entreprises comme Adobe aident les designers à exploiter différentes technologies pour simplifier la collaboration et la gestion de projets. « La technologie peut faire beaucoup pour soutenir une collaboration efficace et c’est un objectif primordial pour Adobe. Nous devons libérer le processus de collaboration des longues chaînes d’e-mails confuses et des nombreuses versions d’un projet sans compromettre les retours. Notre application de gestion de design, Adobe XD, offre déjà cette fonctionnalité, et nous cherchons à intégrer les mêmes capacités dans Creative Cloud. »

Adopter les nouvelles technologies

Les designers sont également sollicités pour la conception de nouveaux supports tels que l’intelligence artificielle, l’assistance vocale, la 3D et la réalité augmentée. Cette tendance permet aux designers d’étendre leur champ de compétences.

Belsky est ravi du développement des technologies de design et de voir comment les designers peuvent explorer ces nouvelles solutions à leur avantage : « Je pense que les designers devraient adopter les nouvelles technologies pour des raisons créatives. Avec de nouvelles interfaces telles que la voix et la réalité augmentée, nous pouvons créer des choses dont nous n’étions pas capables auparavant. C’est comme ajouter de nouvelles couleurs à sa palette : pourquoi ne pas les essayer et voir ce que l’on peut créer avec ? En tant que créatif, cela va de soi d’essayer de nouvelles choses. » Les designers ont donc la perspective séduisante d’essayer quelque chose de nouveau, bien que cela puisse leur paraître intimidant.

Les entreprises comme Adobe, explique Belsky, travaillent pour rendre ces nouvelles technologies plus accessibles sans un long processus d’apprentissage. « Je pense que nous avons pour responsabilité de rendre ces supports le plus accessible possible. Par exemple, nous avons intégré le prototypage vocal dans Adobe XD, afin de pouvoir utiliser une commande vocale de la même manière que l’on tapoterait ou ferait glisser un écran. Les designers ont donc de nouvelles options sympas, sans devoir apprendre une façon complètement nouvelle de travailler. »

L’empathie est la clé

Belsky a récemment publié un livre intitulé « The Messy Middle », dans lequel il aborde la partie intermédiaire souvent oubliée d’une nouvelle entreprise ou d’un projet majeur : la durée entre le lancement et le moment où l’on commence à constater une réussite stable. Il explique que l’une des qualités les plus importantes pour réussir à aider les entreprises à traverser cette « période intermédiaire confuse » (the messy middle) est l’empathie. Belsky ajoute qu’il est « d’une importance vitale de rester à l’écoute de ses clients, leurs problèmes et leurs besoins. »

Les designers sont bien préparés pour ce messy middle car l’empathie est l’une de leurs qualités principales. « Un excellent design repose entièrement sur l’empathie. Le design aujourd’hui ne consiste pas seulement à créer de belles choses. Il s’agit de comprendre ce que les utilisateurs essaient d’accomplir et de créer un produit qui les aidera à atteindre leurs objectifs le plus efficacement possible. Cela implique de parler avec ses clients et de réellement comprendre leur point de vue. Cette compréhension permet de trouver sa voie dans l’obscurité du messy middle. »

Concevez et offrez des expériences client exceptionnelles avec Creative Cloud abonnement Equipe : le programme conçu pour les entreprises. Commencez sans plus attendre.

creativite en entreprise, design

Join the discussion