Creative Connection

February 27, 2018 /Adobe Stock /

Tout sur les matières 3D : surfaces en plastique et en verre

Nous avons entrepris un périple dans l’univers des matières 3D, afin de déterminer comment ces précieux contenus peuvent contribuer à modifier telle ou telle scène. Des surfaces boisées aux textures métalliques, en passant par les textiles (tissus et étoffes), les modèles, matières et éclairages proposés sur Adobe Stock et utilisables dans l’application Adobe Dimension CC permettent aux créatifs d’élaborer, de dupliquer et de créer des compositions étonnantes. Passons en revue les résultats qu’il est possible d’obtenir avec tout une série de surface en plastique et en verre. Plongez-vous dans cet univers et testez la souplesse d’utilisation de ces ressources 3D.

Transparence et reflets

L’un des nombreux avantages de l’utilisation de surfaces en plastique ou en verre a trait aux propriétés intrinsèques de ces matières. Les variations de leur translucidité, de leur pouvoir réfléchissant ou de leur lustre – poli ou brillant – contribuent à rehausser des scènes qui risqueraient, sans cela, de paraître ternes ou simplistes.

 

 

 

 

 

Dans l’exemple ci-dessus, du verre incolore est juxtaposé à une surface gravée semi-translucide, de sorte que chaque pièce incurvée de cette structure abstraite reflète les différentes permutations de la lumière. Cet effet donne une sensation d’espace qui, couplée à la subtilité des ombres, évoque l’existence en filigrane d’une ouverture béante en dehors de la composition. Suite à l’ajout d’un plastique brillant de type vinyle, les tons blancs prennent une teinte crème plus chaleureuse, agrémentant ainsi un espace qui aurait sinon été morne. Ces matières, verre et plastique, se combinent idéalement à des modèles comme ce lampadaire d’intérieur ou cette cruche d’eau insolite – conférant ainsi une touche d’originalité à une décoration d’intérieur ou une pièce.

Couleurs

Les matières comme le plastique, le verre et autres surfaces synthétiques peuvent se décliner en divers coloris. Des détails aussi subtils que la température, l’éclat, la saturation et même la texture confèrent à chaque surface un aspect véritablement unique. Le designer qui les met à profit et qui réagence les combinaisons chromatiques au sein de l’application Dimension améliore la rapidité, l’efficacité et la souplesse du processus de création. Cette démarche s’avère particulièrement pertinente pour des créations abstraites dont les couleurs et textures jouent un rôle déterminant dans la composition finale.

 

 

 

 

 

Dans cet exemple, un motif de bande simple en plastique jaune vif est associé à des motifs identiques en bleu glacier et en vert forêt. La complémentarité de ces couleurs accentue les variations de chaque forme — tirant parti des différences de ces matières uniques — tout en créant une palette chromatique passant progressivement des tonalités chaudes aux tonalités froides. Ces surfaces colorées complèteraient parfaitement un design produit utilisant, par exemple, ce modèle 3D de shampooings et d’après-shampooings. En habillant ces flacons de couleurs chaudes et froides, et en apposant dessus un logo de marque dynamique (du type de ceux imaginés par John Godfrey), un designer tire parti d’un nouveau référentiel d’outils pour créer des mises en scène de produits extraordinaires. Les plus audacieux ajouteront quelques éclaboussures abstraites dans des tonalités bleues et or éclatantes, qui donneront naissance à une création incomparable.

Motifs

Les motifs peuvent représenter un ajout intéressant dans une composition. Utilisé seul sur une surface unie, un motif bien choisi attire l’attention du spectateur sur un point précis. Lorsqu’ils sont couplés, différents traits, textures et autres composants graphiques se mettent respectivement en valeur — et créent un mouvement — guidant le regard du spectateur vers l’infini.

 

 

 

 

 

Dans ce dernier exemple, un motif à pois couleur corail est associé aux lignes symétriques d’un plastique blanc réfléchissant. À l’instar d’une sculpture contemporaine — comme le Cupid’s Span, l’arc de Cupidon, de Claes Oldenburg à San Francisco — les interactions entre ces éléments esthétiques peuvent redéfinir une scène simpliste avec originalité. Par exemple, en créant une rose futuriste aux pétales à pois de couleur orange, ou un nuage abstrait à la surface luisante, il est possible d’apporter une note de fantaisie à une scène trop réaliste.

Nous espérons que vous avez apprécié notre introduction à l’univers des matières 3D. Pour découvrir les réalisations de designers exploitant des ressources 3D dans l’application Dimension, visitez ici notre galerie Behance dédiée.

Adobe Stock

Join the discussion