Creative Connection

Visual Trends

Reflets : Vive la démocratie créative pour tous

Voilà une tendance multi-générationelle où certains codes créatifs prennent leurs quartiers : des sujets variés et de l’émotion à tout-va. Au-delà du design, on voit l’émergence d’une narration imagée, perceptible dans les différentes générations de créatifs et de consommateurs. Éclairage sur une certaine idée de la créativité.

Reflets : Notre monde visuel est-il l’œuvre des créatifs ?

Dans une ère publicitaire devenue conversationnelle, le « User Generated Content », ou contenu généré par les utilisateurs en version française, a rebattu les cartes de la créativité sur le web social. Il permet aux créatifs publicitaires de prendre le pouls des tendances et de la créativité citoyenne. Et artistique.

Reflets : L’iconographie des millennials

Les « digital natives » produisent et publient leur propre contenu. Qu’ils soient des stars du web ou des micro-influenceurs, ils ne suivent pas mais imposent les tendances. Retour sur leur mode de production, leur maîtrise des mobiles et les conséquences pour les marques et les images qui forcément en découlent.

Reflets : Pour fidéliser, la marque est prête à politiser son image !

Les marques n’hésitent plus à se positionner sur des sujets de société pour accompagner le consommateur dans ses engagements sociétaux. Que ce soit en défendant ou rejetant des propositions de lois ou en protégeant l’environnement par du lobbying publicitaire. Le mot « disruptif » devient un moteur de communication, une mise en avant d’images puissantes et intenses qui s’opposent frontalement aux instances dirigeantes.

Reflets : Quand la créativité publicitaire radicalise les marques

Le consommateur veut une cause, un engagement et attend des marques un comportement similaire. Elles doivent désormais montrer une forme de radicalisme dans leur communication. L’image doit être expressive et revendicatrice.

Reflets : Quand la pub réconcilie le citoyen et le consommateur

Les marques n’hésitent plus à se positionner sur des sujets de société pour accompagner le consommateur dans ses engagements sociétaux. Que ce soit en défendant ou rejetant des propositions de lois ou en protégeant l’environnement par du lobbying publicitaire. Le mot « disruptif » devient un moteur de communication, une mise en avant d’images puissantes et intenses qui s’opposent frontalement aux instances dirigeantes.