Entretien avec Anil Chakravarthy, nouveau leader de l’offre Digital Experience d’Adobe

Adobe Summit

Récem­ment nom­mé au poste de vice-prési­dent exé­cu­tif et directeur général, Anil Chakravarthy est en charge de la vision et des opéra­tions du départe­ment Dig­i­tal Expe­ri­ence d’Adobe.

Anil met ses dizaines d’années d’expérience dans l’innovation pro­duit et sa con­nais­sance du secteur au ser­vice de sa fonc­tion, qui con­siste à super­vis­er la stratégie, la ges­tion des pro­duits, l’ingénierie et le mar­ket­ing d’Adobe Expe­ri­ence Cloud. Aupar­a­vant, il a tra­vail­lé pour des entre­pris­es tech­nologiques de renom, comme Syman­tec, Verisign et plus récem­ment Infor­mat­i­ca, dont il était le PDG.

Nous nous sommes entretenus avec lui pour évoquer ses pri­or­ités stratégiques au cours des prochains mois, ain­si que les ten­dances, les prob­lé­ma­tiques et les oppor­tu­nités du marché, son point de vue sur l’évolution d’Adobe Sum­mit et les con­séquences du COVID-19 sur la vie privée et pro­fes­sion­nelle.

En 2020, Adobe Summit, l’événement dédié à l’expérience digitale organisée chaque année à Las Vegas, est devenue une expérience en ligne. Pouvez-vous nous en dire plus à ce sujet ?

La crise san­i­taire actuelle boule­verse nos habi­tudes, tant sur le plan pro­fes­sion­nel que privé. Face à cette sit­u­a­tion dif­fi­cile, nous met­tons tout en œuvre pour pro­téger et soutenir nos col­lab­o­ra­teurs, nos clients et parte­naires et notre com­mu­nauté. Dans cette optique, nous avons décidé de trans­former Adobe Sum­mit en expéri­ence dig­i­tale inter­na­tionale, avec des keynotes, plus d’une cen­taine de ses­sions dédiées aux pro­duits, des démos et bien plus encore. Nous espérons ain­si être utiles aux mem­bres de notre com­mu­nauté, en leur four­nissant des infor­ma­tions mais aus­si des con­seils pour faire la dif­férence. L’événement a été lancé le 31 mars. Nous nous engage­ment à pub­li­er régulière­ment de nou­veaux con­tenus pour aider nos clients à tir­er le meilleur par­ti de nos appli­ca­tions et ser­vices et de notre plate­forme. (En savoir plus)

Du côté de l’offre Creative Cloud, l’un des principaux thèmes est celui de la créativité pour tous. Comment se décline-t-il à l’échelle de votre rôle et de votre équipe ?

Je dois dire que notre équipe incar­ne par­faite­ment cette philoso­phie, comme le prou­ve la trans­for­ma­tion d’Adobe Sum­mit en expéri­ence dig­i­tale. Il a fal­lu s’adapter très rapi­de­ment, et l’équipe a réus­si avec brio à met­tre au point une expéri­ence qui, je l’espère, sera utile et agréable pour nos clients.

Pour moi, la créa­tiv­ité est néces­saire dans tous les domaines. Je suis très fier de la sol­i­dar­ité et de l’ingéniosité dont l’équipe a fait preuve pour inter­a­gir avec nos clients et les aider pen­dant cette péri­ode où les rassem­ble­ments sont impos­si­bles. Les infor­ma­tions et ressources fournies dans une rubrique du site Adobe.com con­sacrée au COVID-19 en sont un par­fait exem­ple. On y trou­ve un mes­sage de notre PDG, Shan­tanu Narayen, à l’attention de nos clients, ain­si qu’une liste des ini­tia­tives mis­es en place pour toutes nos offres. À titre d’exemple, dans le domaine de l’expérience dig­i­tale, tous les con­tenus de for­ma­tion en ligne sur Mar­ke­to et Magen­to sont acces­si­bles gra­tu­ite­ment pen­dant trois mois, et les autres con­tenus péd­a­gogiques relat­ifs à Expe­ri­ence Cloud demeurent gra­tu­its. Nous espérons ain­si aider nos clients à tir­er le meilleur par­ti de nos tech­nolo­gies en cette péri­ode où le dig­i­tal revêt encore plus d’importance.

Sur quoi vous êtes-vous focalisé lors de vos trois premiers mois chez Adobe ?

J’ai surtout appris et observé. J’ai pris le temps de mieux con­naître nos clients, nos parte­naires et nos col­lab­o­ra­teurs, ma pro­pre équipe et d’autres par­ties prenantes, afin de recueil­lir leur point de vue sur le marché et ses oppor­tu­nités. Je me suis aus­si effor­cé de cern­er les pri­or­ités de nos clients en adop­tant une approche ver­ti­cale.

Qu’avez-vous appris jusqu’à présent ?

J’ai appris que la trans­for­ma­tion dig­i­tale et l’adoption d’un mod­èle économique dig­i­tal étaient une pri­or­ité absolue pour nos clients. Ceux-ci s’attachent à réin­ven­ter leur expéri­ence client, mais les impli­ca­tions con­crètes de la démarche vari­ent d’une entre­prise à l’autre. Pour cer­taines, il fau­dra mod­erniser la chaîne logis­tique et pour d’autres, ce sera quelque chose de totale­ment dif­férent. De manière générale, toutes se soucient énor­mé­ment de leurs clients et de l’expérience qu’elles leur pro­posent.

La ques­tion n’est plus de savoir s’il faut ou non opér­er une trans­for­ma­tion dig­i­tale ; tous ceux que j’ai ren­con­trés sont con­va­in­cus de la néces­sité de la démarche. Encore une fois, l’essentiel réside dans les modal­ités de mise en œuvre. Quels sont les aspects de l’activité con­cernée ? Les seg­ments de clien­tèle ? Les caté­gories de pro­duit, si l’entreprise est organ­isée par pro­duits ? Quels sont les points à traiter en pri­or­ité ? Com­ment trans­former son mod­èle économique ? Com­ment mod­i­fi­er les tech­nolo­gies, les capac­ités et les proces­sus internes ? La démarche est com­plexe et comme je l’ai dit aupar­a­vant, c’est l’occasion pour notre entre­prise d’évoluer et de guider les clients.

Le Manuel Adobe CXM, que nous avons récem­ment annon­cé et qui est désor­mais disponible pour l’ensemble de notre com­mu­nauté, est l’un des prin­ci­paux moyens d’y par­venir. J’invite cha­cun à y par­ticiper, car nous sommes con­va­in­cus que ce Manuel peut d’ores et déjà offrir une réelle valeur ajoutée.

Quelles sont les principales idées reçues concernant la transformation digitale ?

La prin­ci­pale est que le dig­i­tal ne con­cerne que les entre­pris­es exclu­sive­ment en ligne. D’aucuns esti­ment que si le seul point de con­tact avec les clients est un site web, la trans­for­ma­tion dig­i­tale a du sens, car elle per­met de cen­tralis­er les don­nées. D’autres pensent que le fait d’exercer une activ­ité en ligne et (en temps nor­mal) en mag­a­sin ne per­met pas d’avoir une vue unifiée de l’ensemble. C’est évidem­ment faux, comme le prou­vent de nom­breux exem­ples de clients d’Adobe qui gèrent les expéri­ences client en ligne et en mag­a­sin, et que nous aidons à com­bin­er les deux, notam­ment par le biais d’Adobe Expe­ri­ence Plat­form et du Real-time cus­tomer pro­file.

Quelles sont vos priorités pour la suite ?

Le plus impor­tant est le bien-être de nos col­lab­o­ra­teurs. Comme je l’ai déjà dit, nous devons veiller à ce qu’ils se sen­tent infor­més, soutenus et pro­tégés.

Par ailleurs, nos clients sont la pri­or­ité absolue. Adobe doit être un véri­ta­ble parte­naire stratégique pour eux en cette péri­ode d’incertitude. Nous devons les aider tout au long de leur trans­for­ma­tion, et plus par­ti­c­ulière­ment les con­seiller sur les modal­ités de mise en œuvre. Notre pro­pre par­cours est un atout, puisqu’Adobe est passé d’un mod­èle basé sur la licence per­pétuelle au prof­it d’applications basées dans le cloud dès 2008. Ce par­cours a été riche en enseigne­ments, et j’y vois une véri­ta­ble occa­sion d’aider d’autres entre­pris­es à faire face à leur trans­for­ma­tion dig­i­tale en nous appuyant sur notre expéri­ence d’un mod­èle de fonc­tion­nement pilotée par la don­née (DDOM). Il ne s’agit pas seule­ment d’inciter quelqu’un à acheter une solu­tion Adobe. En tant qu’organisation, nous devons plus que jamais nous con­cen­tr­er sur la manière d’aider nos clients à créer de la valeur.


Adobe Summit

Posted on 04-01-2020


Join the discussion