Expérience bancaire : Ma French Bank propulsée par Adobe Experience Manager

Expérience Client

C’est désor­mais devenu une habi­tude pour nom­bre d’entre nous. Les petites réu­nions comme les grands événe­ments se parta­gent der­rière nos écrans, en stream­ing. Adobe ne fait pas excep­tion et c’est à tra­vers des webi­na­rs que nous pour­suiv­ons nos cycles de con­férences. Mer­cre­di 22 avril, Ma French Bank et Pub­li­cis Sapi­ent sont inter­venus lors d’un webi­nar en parte­nar­i­at avec le Hub Insti­tute. L’objectif ? Présen­ter le proces­sus de créa­tion du site web et de l’application de la néo‑banque du groupe La Poste. Au cœur du pro­jet : la plate­forme Adobe Expe­ri­ence Man­ag­er (AEM). 

Con­stru­ire l’expérience d’une néo‑banque. 

On passe pour des magi­ciens, mais ce n’est pas de la magie”, explique Hélène Delan­noy, Head of Con­tent & Com­merce, South West Europe chez Adobe, en intro­duc­tion. Elle résume bien les enjeux de Ma French Bank : pro­pos­er un expéri­ence “mag­ique”, per­son­nal­isée, et incar­née à ses clients. En une ques­tion, Héloise Beldico-Pachot, CMO de la néo‑banque, expose la prob­lé­ma­tique ini­tiale du pro­jet : “Com­ment faire vivre une expéri­ence 100% mobile, com­ment sus­citer la curiosité et attir­er les jeunes sur un sujet qui ne les intéresse pas ?”

Pour répon­dre à cette ques­tion, un coup de baguette mag­ique ne suf­fit pas. Heureuse­ment, Ma French Bank est en ordre de bataille et con­naît ses objec­tifs : garan­tir la per­for­mance des out­ils leur acces­si­bil­ité et leur sécu­rité, penser en amont l’adaptabilité et l’évolution des dif­férentes pages et con­tenus, dévelop­per un pro­jet mobile first, opti­miser le référence­ment et bien sûr per­me­t­tre une amélio­ra­tion con­tin­ue de l’expérience. 

Une plate­forme glob­ale pour une réponse agile. 

Dans ce con­texte, le CMS d’Adobe offre une réponse puis­sante et cen­tral­isée. Hélène Delan­noy met en avant 4 piliers incon­tourn­ables : “con­naître le client autour de don­nées en temps réel et unifiées, par­ler d’une seule voix grâce à des con­tenus cohérents sur tous les canaux, per­son­nalis­er le mes­sage sur tout le par­cours client et opti­miser la per­for­mance grâce à l’IA.” 

Pour Ma French Bank, AEM répondait à un fort besoin d’agilité sur une phase de teas­ing, puis de lance­ment, et enfin de mat­u­ra­tion. “Nous avions besoin de dis­pos­er d’une inter­face tech­nique qui nous per­me­tte de con­tribuer le plus facile­ment pos­si­ble”, explique Christophe Gué­nard, Directeur général chez Pub­li­cis Sapi­ent. 4 réus­sites majeures du pro­jet met­tent en valeur l’apport d’AEM : 

  • Un site mobile first. L’équipe pro­jet met en avant la fonc­tion­nal­ité Adobe Launch, qui sim­pli­fie la ges­tion syn­chro­nisée de plusieurs sites. “Les grandes forces de ce mod­ule, c’est d’éviter la dou­ble con­tri­bu­tion et de sim­pli­fi­er la syn­chro­ni­sa­tion des con­tenus entre les deux ver­sions d’un site”, résume Christophe Gué­nard. 
  • Une plate­forme pilotée par la don­née. L’ensemble des fonc­tion­nal­ités AEM per­me­t­tent à Ma French Bank de sur­veiller en temps réel les taux de con­ver­sion et leur évolu­tion. 
  • Une con­tri­bu­tion sim­pli­fiée. A tra­vers les fonc­tion­nal­ités de Dig­i­tal Asset Man­age­ment (DAM) d’AEM, les équipes de Ma French Bank ont large­ment sim­pli­fié la ges­tion des dif­férents con­tenus. “Si on prend l’exemple d’une pho­to, on est en mesure de génér­er automa­tique­ment le bon for­mat pour chaque canal : la bonne taille, la bonne réso­lu­tion. C’est un gain de temps”, explique Christophe Gué­nard. 
  • Des mis­es à jour en con­tinu. La mod­u­lar­ité et l’agilité d’AEM per­me­t­tent aujourd’hui à Ma French Bank d’envisager l’avenir sere­ine­ment. “Nous util­isons AEM sur le site et l’application, demain on con­tin­uera à l’utiliser sur les nou­velles briques de l’écosystème que l’on est en train de dévelop­per. C’est une expéri­ence con­tin­ue”, explique Héloise Beldico-Pachot.

Une expéri­ence effi­cace et recon­nue. 

Après moins d’une année d’existence, les résul­tats sont probants : Ma French Bank domine déjà les classe­ments. D’après une étude Google por­tant sur les meilleures expéri­ences mobiles dans le secteur financier, la néo‑banque se classe à la pre­mière place… 

Côté per­for­mance, les résul­tats sont égale­ment très encour­ageants. Ma French Banque compte déjà plus de 100 000 clients, qui se con­nectent à 80% sur mobile, pour un âge moyen de 36 ans…


Expérience Client

Posted on 04-30-2020


Join the discussion