Les 4 boutiques dont tout le monde parle à la NRF

Expérience Client
Post rédigé par notre reporter Gré­go­ry Pouy, en direct de la NRF. Ses réflex­ions sur ses store tours.

Chaque année à la NRF, les store tours sont légions et quelques bou­tiques se dis­tinguent. A ce moment très par­ti­c­uli­er, tout le monde ne par­le que de cela à NYC. Il y a quelques années, Sto­ries était au cen­tre de l’attention, puis le flag­ship de Sam­sung et la bou­tique Sonos ou encore la bou­tique Glossier.

NYC est une ville dynamique et les mar­ques investis­sent mas­sive­ment pour s’y faire remar­quer.

Mi-espace de vente, mi-zone d’expérience, ces flag­ships doivent mon­tr­er ce qu’est la mar­que et vers où elle souhaite aller. C’est un acte de com­mu­ni­ca­tion fort. Petit tour d’horizon des bou­tiques qui ont attiré tous les regards.

Guc­ci Woost­er Book­store

On entre dans cette bou­tique Guc­ci au cœur de Soho et on est directe­ment sur­pris par l’accueil chaleureux. Les assis­tants sont aux petits soins et sont habil­lés de manière « street style », ce qui réduit la dis­tance entre la mar­que et les clients.

Si les grands écrans don­nent une forme de mod­ernisme à la mar­que, il s’agit surtout de mer­chan­dis­ing et ce n’est pas la par­tie la plus impor­tante. La bou­tique se veut être un lieu de vie. La taille immense de la bou­tique, le café, les fau­teuils…. Tout invite à pass­er du temps dans cet espace et les vis­i­teurs se prê­tent facile­ment au jeu.

Le book­store est ce qui attire directe­ment l’œil car 2 000 livres autour de l’art ont été sélec­tion­nés avec soin en col­lab­o­ra­tion avec la légendaire librairie Dash­wood books. Mais plus que cela, l’espace com­mu­nau­taire créé un précé­dent dans l’univers du luxe. En effet, la bou­tique prévoit des dif­fu­sions de doc­u­men­taires, des inter­ven­tions d’artistes.

C’est un con­cept intéres­sant quand on sait à quel point cer­tains con­som­ma­teurs appréhen­dent l’expérience dans une bou­tique de luxe.

 

Nike Flag­ship

Sans doute la bou­tique dont on par­le le plus pen­dant ces quelques jours.

D’abord, le flag­ship de Nike sur la 5eme avenue et la 52eme détonne par son design extérieur. Le traite­ment des vit­res donne à l’objet un intérêt archi­tec­tur­al évident. Mais c’est surtout quand on ren­tre dans la bou­tique que l’on est directe­ment pro­jeté dans le futur. Que ce soit à tra­vers les vendeurs habil­lés de blous­es blanch­es, la per­son­nal­i­sa­tion avec prise de rdv que l’on voit directe­ment au rez-de-chaussée, tout est fait pour vous couper le souf­fle, en par­ti­c­uli­er cette colonne de son con­stru­ite à l’image de celle que l’on trou­ve sur les com­péti­tions de bas­ket­ball.

Les 5 étages de la bou­tique sont tous très dif­férents les uns des autres. Du 5ème étage pour pren­dre rdv pour une séance de coach­ing de style jusqu’au -1 pour récupér­er une paire de chaus­sures exclu­sive que vous auriez com­mandée. La tech­nolo­gie se man­i­feste entre autres par une appli­ca­tion mobile de mar­que qui per­met de com­man­der des pro­duits mais autrement les vendeurs sont tous là pour vous servir.

Star­bucks reserve Roast­ery

Cette bou­tique est la ver­sion d’un ancien café imag­iné par Star­bucks.

En pous­sant la porte de cet immense Star­bucks on se retrou­ve dans un parc d’attraction et Star­bucks n’a rien à envi­er à Dis­ney. Tout ici est fait pour vous faire rêver, que ce soient les immenses tubes au pla­fond qui trans­portent les graines de café, les grandes machines en cuiv­re, les vieux fours qui cuisent les pâtis­series… De la même manière, plusieurs chem­inées sont en fonc­tion et vous pou­vez donc vous installer « au coin du feu » dans un Star­bucks. Mais ce n’est pas tout. On y trou­ve des cafés rares, dif­férentes méth­odes de tor­ré­fac­tion, on peut même y boire un cock­tail à base de café. Bref le café est évidem­ment au cen­tre de l’expérience.

L’ambition est de faire en sorte que le vis­i­teur se sente bien mal­gré l’extrême den­sité de la bou­tique. Chaque m² est pen­sé pour la con­ver­sion, via tout le mer­chan­dis­ing de la mar­que ain­si que de nom­breux vendeurs pour les accom­pa­g­n­er dans leur expéri­ence.

The Star­bucks Reserve Roast­ery in New York City. (Pho­to by Matt Glac, Star­bucks)

Casper

Casper est la seule DNVB citée mais sa petite bou­tique vaut naturelle­ment le détour.

A l’instar de Sonos, ils ont conçu plusieurs petites maisons à l’intérieur de la bou­tique afin de vous don­ner l’impression d’essayer leur lit dans une cham­bre. Nous sommes très loin des mag­a­sins de literie clas­sique dans lesquels les mate­las sont alignés afin d’optimiser le m². Dans la mesure où Casper n’a qu’un seul mate­las à ven­dre, ils mis­ent surtout sur l’expérience.

La bou­tique mise sur l’accueil par les vendeurs. Mais le clou de la bou­tique est surtout de pou­voir réserv­er une sieste dans la bou­tique. En payant $25, les clients peu­vent pass­er 45 min­utes dans l’un des espaces prévus par Casper, pour vivre la meilleure expéri­ence qui soit. Des petites atten­tions sont ini­tiées pour qu’ils soient instal­lés tran­quille­ment : un pyja­ma ain­si qu’une petite bouteille d’eau leurs sont remis.

Beau­coup d’autres mag­a­sins ont ouvert cette année, tel que Levi’s qui a créé un immense flag­ship vers Time Square.
On ne peut qu’être pressé de voir ce que nous réser­vent les mar­ques pour l’année prochaine !


Expérience Client
Adobe France

Posted on 01-16-2019


Join the discussion