Adobe lance de nouveaux services d’IA pour accélérer la transformation digitale des entreprises

Adobe Experience PlatformAdobe SenseiCXM

Par Amit Ahu­ja

Une récente étude d’IDC con­clu­ait que mal­gré la réduc­tion des bud­gets tech­nologiques, les dépens­es dans les domaines de l’IA devraient aug­menter. Les organ­i­sa­tions cherchent de nou­veaux relais de crois­sance tout en gar­dant une maitrise de leurs dépens­es, et en ce sens les solu­tions basées sur l’IA peu­vent assur­er la con­ju­gai­son de ces deux impérat­ifs. Lorsqu’elle est bien implé­men­tée, l’IA per­met de génér­er des insights à par­tir de l’analyse de quan­tités mas­sives de don­nées, pour aider non seule­ment à redéfinir les expéri­ences des con­som­ma­teurs mais égale­ment à opti­miser les dépens­es mar­ket­ing. Toute­fois, alors que les mar­ques com­men­cent à se tourn­er sérieuse­ment vers l’IA, nom­bre d’entre elles sont con­fron­tées aux prob­lé­ma­tiques qui ont longtemps nui à son adop­tion : le manque d’expertise, les dif­fi­cultés d’implémentation et un envi­ron­nement extrême­ment régle­men­té.

Pour sur­mon­ter ces obsta­cles, Adobe dévoile Intel­li­gent Ser­vices, opti­misé par Adobe Sen­sei. Disponible sur Adobe Expe­ri­ence Plat­form, ces nou­veaux ser­vices per­me­t­tent aux organ­i­sa­tions man­quant de ressources IT d’adopter l’IA. Cela inclut le regroupe­ment des don­nées non struc­turées au sein d’un lan­gage com­mun pour per­me­t­tre à l’IA de les analyser, écour­tant ain­si la tâche chronophage de net­toy­age des don­nées. Des fonc­tion­nal­ités de gou­ver­nance stricte garan­tis­sent le respect par les entre­pris­es des poli­tiques rel­a­tives à la pro­tec­tion des con­som­ma­teurs. De plus, une inter­face en libre-ser­vice per­met aux util­isa­teurs de con­fig­ur­er libre­ment les ser­vices pour des cas d’usage spé­ci­fiques à la ges­tion de l’expérience client (CXM).

NVIDIA a été l’un des pre­miers clients à prof­iter d’Intelligent Ser­vices. Son équipe mar­ket­ing a util­isé le ser­vice Attri­bu­tion AI pour éval­uer l’efficacité de ses pro­grammes, et décou­vert que les insights avaient aidé à génér­er 5 fois plus d’inscriptions à leurs cam­pagnes événe­men­tielles. NVIDIA a égale­ment util­isé les insights pré­dic­tifs de Cus­tomer AI pour se faire une idée plus pré­cise de la manière dont les con­som­ma­teurs inter­agis­saient avec ses pro­duits gam­ing, mais aus­si pour créer du con­tenu per­son­nal­isé pour les util­isa­teurs iden­ti­fiés comme sus­cep­ti­bles de se dés­abon­ner. Enfin, son équipe a util­isé Jour­ney AI pour prédire les meilleurs moments pour envoy­er des e‑mails et inter­a­gir avec les clients selon leurs préférences. Ce test a entraîné une aug­men­ta­tion de 14 % des taux d’ouverture d’e‑mails et con­fir­mé que les insights pré­dic­tifs pou­vaient réduire le nom­bre de dés­abon­nements. Pour en savoir plus sur ces pre­mières réus­sites, cliquez ici [insér­er le lien vers le témoignage].

Intel­li­gent Ser­vices sur Adobe Expe­ri­ence Plat­form inclut les ser­vices suiv­ants :  

  • Cus­tomer AI : bien sou­vent, les mar­ques ne dis­posent pas des ressources néces­saires pour analyser de manière appro­fondie leurs don­nées et com­pren­dre ce qui motive les actions de leurs clients. Cus­tomer AI les aide à analyser l’historiques des don­nées et celles disponibles en temps réel, en créant des scores de propen­sion pour les événe­ments clés, tels que les taux de roule­ment ou de con­ver­sion. Par exem­ple, un ser­vice d’abonnement pour­ra recevoir un seg­ment d’utilisateurs sus­cep­ti­bles de se dés­abon­ner en rai­son de leur forte sen­si­bil­ité aux prix et leur pro­pos­er ain­si une pro­mo­tion spé­ciale.
  • Attri­bu­tion AI : les mar­ke­teurs dis­posent de nom­breux points de con­tact avec les con­som­ma­teurs (sites web, e‑mails ou réseaux soci­aux), ce qui néces­site des ressources et du temps. Attri­bu­tion AI per­met à ces équipes de quan­ti­fi­er l’impact incré­men­tal de chaque point de con­tact, grâce à une approche avancée qui per­met de mesur­er l’efficacité réelle des actions mar­ket­ing et de don­ner un meilleur éclairage aux déci­sions budgé­taires. Ce ser­vice se dis­tingue des méth­odes tra­di­tion­nelles basées sur des règles, qui attribuent sou­vent un crédit trop impor­tant au pre­mier point de con­tact (vis­ite d’une page web) et au dernier point de con­tact (événe­ment d’achat). Les règles arti­fi­cielles qui en résul­tent peu­vent en effet biais­er le proces­sus de prise de déci­sion.
  • Jour­ney AI (bêta) : d’un point de vue mar­ket­ing, la patience a des lim­ites, même chez les clients fidèles. Avec la pro­liféra­tion des canaux, il est aujourd’hui cru­cial de savoir quand inter­a­gir et de gér­er la las­si­tude. Jour­ney AI aide les mar­ques à prédire le moment opti­mal, la fréquence et le canal à priv­ilégi­er pour inter­a­gir avec ses clients. Ce ser­vice inclut un score de las­si­tude, qui per­met de lim­iter les inter­ac­tions avec les clients sus­cep­ti­bles d’être rapi­de­ment agacés. Un retail­er peut par exem­ple utilis­er ce score pour gér­er et adapter ses pro­mo­tions avant une péri­ode de fêtes.   
  • Con­tent & Com­merce AI (bêta) : les mar­ques ont com­pris que la créa­tiv­ité joue égale­ment un rôle clé. Con­tent & Com­merce AI donne des con­seils sur les vari­ables qui améliorent les per­for­mances, telles que les couleurs ou dif­férents sujets. De plus, ce ser­vice balise automa­tique­ment les assets pour amélior­er leur index­a­tion dans les phas­es de pro­duc­tion. Con­cer­nant l’e‑commerce, l’IA automa­tis­era les recom­man­da­tions de pro­duits en fonc­tion des sig­naux en temps réel et des préférences des clients. 
  • Leads AI (bêta) : pour les mar­ke­teurs B2B, l’interaction avec les prospects et les clients exis­tants pose des défis bien par­ti­c­uliers. Les cycles de vente y sont en effet générale­ment plus longs et rend plus dif­fi­cile l’évaluation de l’impact des activ­ités mar­ket­ing en temps réel, ou encore l’étape à laque­lle se trou­vent les prospects dans leur par­cours d’achat. Leads AI utilise des sig­naux com­porte­men­taux en temps réel pour aider les mar­ques à iden­ti­fi­er les leads sus­cep­ti­bles de devenir des oppor­tu­nités tan­gi­bles. Ce ser­vice per­met, par exem­ple, à un éditeur de logi­ciels d’entreprise d’exécuter des cam­pagnes plus ciblées et plus per­son­nal­isées. 

Adobe a égale­ment déployé Intel­li­gent Ser­vices en interne et obtenu d’excellents résul­tats. Ces ser­vices sont au cœur de notre mod­èle d’exploitation ori­en­té don­nées (DDOM), un frame­work qui a piloté notre tran­si­tion vers le cloud. Plus de 1,5 mil­liard de scores de propen­sion sont cal­culés chaque jour, indi­quant la prob­a­bil­ité que les clients effectuent une action par­ti­c­ulière (comme se dés­abon­ner) et générant des audi­ences mieux ciblées qui se sont avérées jusqu’à cinq fois plus renta­bles. 

Intel­li­gent Ser­vices va égale­ment nour­rir un ensem­ble de ser­vices exis­tants sur Adobe Expe­ri­ence Plat­form. Les tech­nolo­gies d’IA et de machine learn­ing sous-jacentes ren­forceront notam­ment Offer Man­age­ment (qui déter­mine la fréquence et le moment opti­maux pour les pro­mo­tions), Cus­tomer Jour­ney Ana­lyt­ics, (un out­il d’analyse inspiré de Pho­to­shop pour analyser les don­nées cross-canal), et Real-time CDP (qui four­nit un pro­fil unifié pour une per­son­nal­i­sa­tion indi­vid­u­al­isée sur tous les canaux).


Adobe Experience Platform, Adobe Sensei, CXM
Adobe France

Posted on 05-14-2020


Join the discussion