Summit 2017 : sous le signe de l’expérience

Digital Marketing

Avec pas moins de 5000 par­tic­i­pants en prove­nance de 50 pays, cette édition 2017 de l’Adobe Sum­mit s’affiche comme une des grandes mess­es du mar­ket­ing dig­i­tal en Europe. Un engoue­ment qui s’explique sim­ple­ment : le méti­er du mar­ket­ing évolue pro­fondé­ment et les tech­nolo­gies jouent un rôle cap­i­tal dans la maitrise de cette trans­for­ma­tion.

Ces dernières années passées sur les dif­férentes éditions du Sum­mit Adobe ne font que ren­forcer le con­stat que les mar­ke­teurs doivent appréhen­der un monde de plus en plus com­plexe. Rain­er Feur­er, SVP et patron de la Cus­tomer Expe­ri­ence chez BMW, résumait assez bien toute cette com­plex­ité en une petite phrase : « L’objectif pour les années à venir ? 100 mil­lions de clients en 2025, et con­naitre cha­cun d’eux » !

Oui, c’est inéluctable, il faut désor­mais faire face à des clients qui sont présents sur des canaux dif­férents — qu’ils soient omni, mul­ti ou cross -, qui atten­dent une per­son­nal­i­sa­tion forte tout en respec­tant leur vie privée, qui veu­lent une expéri­ence sans cou­ture et qui espèrent des con­tenus var­iés et rich­es en émotion. Pour l’entreprise, ou la mar­que, il s’agit alors être très créatif, de com­pren­dre le con­texte, d’anticiper, d’analyser et enfin de réa­gir ou pro­duire en temps réel, ou presque.

Le dig­i­tal prenant tou­jours plus sa place dans les entre­pris­es, la feuille de route est assez claire. En théorie du moins, car dans la pra­tique la mise en oeu­vre n’est pas aisée. Bien sûr, les com­pé­tences pour­ront faire défaut sur des pro­jets très ver­ti­caux (Big data, DMP, ana­ly­tique, expéri­men­ta­tion de nou­veaux for­mats comme la réal­ité virtuelle, etc.), mais dans les faits cette com­plex­ité demande des moyens financiers, bien sûr, mais égale­ment humains. Or, pour faire face à cette crois­sance expo­nen­tielle de « pos­si­bles » les équipes restent sou­vent sur un périmètre assez con­stant. C’est dans ce con­texte que les tech­nolo­gies « d’assistance » com­men­cent à jouer un rôle essen­tiel.

Un exem­ple de mise en oeu­vre de cette assis­tance est le Vir­tu­al Ana­lyst, lancé sur le Sum­mit. En s’appuyant sur Adobe Sen­sei, un frame­work unifié d’intelligence arti­fi­cielle et d’apprentissage automa­tique désor­mais com­mun à tous les clouds Adobe, Vir­tu­al Ana­lyst scrute les don­nées en temps réel afin de remon­ter des alertes per­son­nal­isées et per­ti­nentes aux équipes mar­ket­ing, per­me­t­tant ain­si d’optimiser plus rapi­de­ment les cir­cuits de déci­sion.

D’autres exem­ples de la puis­sance de l’IA au ser­vice des mar­ke­teurs ont été mon­trés lors des très atten­dus Sneak Peeks. Sur les six pro­jets présen­tés, la moitié s’appuyait sur Senseï avec des fonc­tions var­iées mais un objec­tif tou­jours com­mun : assis­ter le mar­ke­teur dans ses choix et lui faciliter une mise en oeu­vre rapi­de. On notera par exem­ple Right Offers, qui per­met de pro­pos­er l’offre par­faite ou le con­tenu idéal au bon moment ; AI Expe­ri­ence dont l’objectif est de choisir et déclin­er le meilleur con­tenu pos­si­ble en fonc­tion d’une thé­ma­tique ; ou encore le très très expéri­men­tal VR Assets qui per­met de sélec­tion­ner, tag­ger et class­er des con­tenus en réal­ité virtuelle.

De façon plus glob­ale, ce qu’il faut égale­ment retenir de cette édition c’est sans doute l’articulation des dif­férents ser­vices Cloud d’Adobe sous la ban­nière de l’Adobe Expe­ri­ence Cloud qui offre aux util­isa­teurs tous les out­ils pour gér­er l’expérience client de bout en bout. Désor­mais organ­isés par grandes typolo­gies de fonc­tion. ce cloud glob­al est désor­mais com­posé de l’Adobe Mar­ket­ing Cloud, l’Adobe Adver­tis­ing Cloud, l’Adobe Ana­lyt­ics Cloud dont les noms sont suff­isam­ment explicites pour ne pas les détailler plus. Il faut égale­ment not­er les passerelles vers les deux autres clouds com­plé­men­taires que sont Cre­ative Cloud for entre­prise (avec un focus sur Spark, Stock et XD) et Doc­u­ment Cloud for entre­prise (Acro­bat et Sign). Avec bien sûr en « back­of­fice » l’intelligence d’Adobe Senseï…

**

OlivierSaintLeger1-150x150Olivi­er Saint Leg­er
Durant 20 ans, Olivi­er a tra­vaillé pour les plus grands titres de la presse IT française. Au début des années 90, il rejoint les pio­nniers du Web et se spé­cialise dans les NTIC. Il écrit et traduit plusieurs ouvrages, fonde une web agency ain­si qu’une agence de presse, et lance le pre­mier mag­a­zine Inter­net français (Web//Master), suivi quelques années plus tard de .Net­pro. Ses sujets de prédilec­tion sont l’influence et la trans­for­ma­tion dig­i­tale. Sur Twit­ter : @saintleger

 

 


Digital Marketing
Adobe France

Posted on 05-18-2017


Join the discussion