Selon un rapport ADI, l’Euro 2016 sera mobile et aura une portée mondiale

Mobile Marketing

Adobe Dig­i­tal Index (ADI) pub­lie aujourd’hui son analyse et ses prévi­sions de traf­ic dig­i­tal pour l’UEFA Euro 2016. Ce rap­port com­pare le cham­pi­onnat d’Europe de foot­ball avec d’autres grands événe­ments sportifs et explique com­ment analyser et exploiter le com­porte­ment des con­som­ma­teurs dans ce type de man­i­fes­ta­tions.

Selon ADI, à compter du coup d’envoi du match d’ouverture, les vis­ites mobiles sur les sites pub­lic­i­taires liés à l’événement devraient aug­menter de 30 %. Ce chiffre a été cal­culé sur la base de ceux de la Coupe du Monde de 2014 organ­isée au Brésil, en ten­ant compte de la hausse de l’utilisation des ter­minaux mobiles au cours des deux dernières années. Les con­som­ma­teurs se ser­vent de plus en plus d’un ter­mi­nal mobile pour effectuer cer­taines tâch­es pen­dant les grands événe­ments sportifs et en dehors. Ce con­stat est sig­ni­fi­catif et cru­cial pour les mar­ques qui souhait­ent se rap­procher de leurs audi­ences.

ADI_UEFA_1_AverageMobileVisitsToWorldCupAdvertiserSites2014[1]

Les grandes com­péti­tions sportives comme l’Euro 2016 ont claire­ment une réso­nance inter­na­tionale. Les men­tions de ce tournoi sur les réseaux soci­aux reflè­tent déjà ce phénomène : à ce jour, 43 % du total de ces men­tions vien­nent des États-Unis. Une ten­dance sim­i­laire s’est dégagée ces dernières semaines pen­dant Roland-Gar­ros : 51 % des men­tions de l’événement prove­naient des États-Unis. Pour les spé­cial­istes du mar­ket­ing, les man­i­fes­ta­tions de ce genre, même si elles se déroulent en Europe, con­stituent une for­mi­da­ble oppor­tu­nité de touch­er de très larges audi­ences inter­na­tionales.

ADI_UEFA_2_GlobalSportingEventSocialMentionsByGeography[2]

Mais il y a sans doute plus impor­tant encore : les modes d’interaction des con­som­ma­teurs avec ces événe­ments. Aux États-Unis, la NFL a con­staté une hausse de 12 % du traf­ic mobile lors de la sai­son 2014–2015, par rap­port à l’année précé­dente, et cette hausse s’accélère. Les événe­ments sportifs et le mobile sont de plus en plus liés. Les organ­isa­teurs pro­posent de nou­veaux moyens de regarder l’événement, inven­tent des pro­duits et inci­tent le pub­lic à suiv­re la com­péti­tion d’une manière tou­jours plus immer­sive. Ain­si, l’UEFA prévoit d’utiliser Periscope, Snapchat et Face­book Live pour ren­forcer la cou­ver­ture de l’événement et offrir aux sup­port­ers un accès inédit aux joueurs et aux activ­ités liées à la com­péti­tion. La grande majorité de ces pro­jets tourne autour des expéri­ences mobiles.

ADI_UEFA_3_GlobalSportsVideoGrowth(Mobile)NFLPlayoffs[1]

D’après le rap­port EMEA Best of the Best 2015 d’ADI, les con­som­ma­teurs européens passent fréquem­ment d’un équipement à l’autre au cours de leur activ­ité de vision­nage et de stream­ing vidéo. Les don­nées indiquent que 48 % des con­som­ma­teurs européens changent sou­vent d’équipement lorsqu’ils vision­nent du con­tenu vidéo en ligne. Là encore, cette infor­ma­tion revêt une impor­tance cap­i­tale pour les spé­cial­istes du mar­ket­ing. Si les mar­ques veu­lent être à même de com­pren­dre et de mesur­er l’efficacité de leurs cam­pagnes, elles doivent se pré­par­er à cap­tur­er les points d’interaction sur plusieurs équipements.

ADI_UEFA_4_FrequentDeviceSwitchingDuringTasks[1]

Con­cer­nant les détails de l’événement, ADI a analysé l’opinion générale vis-à-vis des équipes et des joueurs impliqués. Les don­nées pondérées mon­trent qu’en matière de buzz sur les médias soci­aux, l’Allemagne arrive en tête des pronos­tics, devant l’Angleterre et l’Espagne. À l’approche de la com­péti­tion, le joueur dont on par­le le plus, et de loin, est le gun­ner alle­mand Mesut Özil.

ADI_UEFA_5_WhichDevicesDoYouUseForWatchingOnlineVideoContent[1]

Quel que soit le vain­queur à l’issue des 51 matchs du tournoi, trois cer­ti­tudes se déga­gent :

  • La com­péti­tion sera pas­sion­nante, et mar­quera sans doute l’avènement de nou­velles stars et la chute d’anciennes gloires.
  • L’événement va touch­er un pub­lic mon­di­al d’une dimen­sion sans précé­dent.
  • Les audi­ences vont utilis­er mas­sive­ment les ter­minaux mobiles pour suiv­re le tournoi.

Les don­nées d’ADI indiquent que les habi­tudes des audi­ences et des organ­isa­teurs d’événements évolu­ent à un rythme dif­fi­cile à suiv­re pour les spé­cial­istes du mar­ket­ing. Dans le monde entier, la prob­lé­ma­tique pour ces derniers con­siste à s’adapter à ces change­ments, à com­pren­dre la dimen­sion mon­di­ale de com­péti­tions comme l’Euro 2016 et surtout à pren­dre con­science que le vision­nage sur les ter­minaux mobiles est devenu le prin­ci­pal fac­teur de crois­sance des audi­ences et de développe­ment de leurs inter­ac­tions.

 

Adobe Dig­i­tal Index UEFA Euro 2016 Report from Adobe

 

 


Mobile Marketing
Adobe France

Posted on 09-06-2016


Rejoignez la discussion