Réussir sa transformation digitale | Social Drink Up #06

Social Drink Up

Con­traire­ment aux entre­pris­es dig­i­tale­ment natives, les sociétés qui se sont établies dans un écosys­tème non dig­i­tal­isé enta­ment pro­gres­sive­ment une trans­for­ma­tion dig­i­tale qui est à l’origine d’autant de boule­verse­ments que d’opportunités. Pour réus­sir cette trans­for­ma­tion il faut opér­er des change­ments à dif­férents niveaux. Actuelle­ment, ce sont prin­ci­pale­ment la Direc­tion de la Com­mu­ni­ca­tion et la DSI qui vont porter cette trans­for­ma­tion dig­i­tale. Ils peu­vent alors être con­fron­tés à des obsta­cle comme par exem­ple la résis­tance face aux change­ments organ­i­sa­tion­nels. Com­ment relever le chal­lenge de la trans­for­ma­tion dig­i­tale ? Quel rôle pour le mar­ket­ing ? Quels tal­ents recruter ?

Best practices pour réussir sa transformation digitale

Voici le nou­veau thème de ce Social Drink-Up!

David Kujas, Senior Exec­u­tive d’Accenture et Fabi­en Mon­sal­li­er, Directeur Inno­va­tion, Prospec­tive et Trans­for­ma­tion dig­i­tale de La Poste, nous ont tour à tour exposé leur expéri­ence.

Pour David Kujas, c’est une évidence : les entre­pris­es qui se sont lancées dans la trans­for­ma­tion dig­i­tale ont surper­for­mé par rap­port aux acteurs n’ayant pas opéré ce change­ment, ce con­stat s’appuyant notam­ment sur leurs per­for­mances bour­sières. Il existe selon lui plusieurs mod­èles de mise en oeu­vre de la stratégie dig­i­tale.
Ces mod­èles reposent sur trois enjeux : l’IT, l’organisationnel et l’humain.

L’humain a une place impor­tante : il faut savoir rester à l’écoute des métiers et les accom­pa­g­n­er dans cette trans­for­ma­tion. Selon lui, un mid­dle man­age­ment mal accom­pa­g­né peut causer le retard ou l’échec d’un pro­gramme de trans­for­ma­tion. En com­bi­nant l’IT et le Mar­ket­ing, la trans­for­ma­tion dig­i­tale peut réus­sir. Selon David Kujas, c’est bien le CMO qui doit être en charge de men­er cette trans­for­ma­tion dig­i­tale, son rôle pour­rait même évoluer vers le méti­er de CXO (Chief Expe­ri­ence Offi­cer). Par­tant de ce con­stat, le Mar­ket­ing va devoir accepter que l’IT devi­enne un parte­naire stratégique, et récipro­que­ment. Leur col­lab­o­ra­tion va per­me­t­tre de remon­ter des prob­lé­ma­tiques et se met­tre en accord sur des leviers clés pour la société. Le Mar­ket­ing doit devenir plus technophile et l’IT plus agile face aux deman­des du ser­vice mar­ket­ing.

Social Drink Up Transformation Digitale

Les RH ont égale­ment une part impor­tante dans cette trans­for­ma­tion en faisant évoluer les métiers exis­tants, tout en iden­ti­fi­ant et en inté­grant les nou­veaux métiers émer­gents. En résumé, il faut cass­er les silos de l’organisation. Le mul­ti­canal est mort, vive le cross­canal !

La Poste hérite d’une cul­ture indus­trielle malthusi­enne qui a pen­dant longtemps été un frein à la crois­sance du groupe et égale­ment à sa trans­for­ma­tion dig­i­tale. C’est en 2008 que le groupe décide d’entamer sa trans­for­ma­tion. Fabi­en Mon­sal­li­er a été à l’origine de cette con­duite du change­ment. Sa mis­sion prin­ci­pale : amélior­er la sat­is­fac­tion du client.

Com­ment ? En met­tant en place des petits pro­jets et en les éten­dant au fur et à mesure au sein des réseaux de dis­tri­b­u­tion du groupe. Et pour les met­tre en place, ce sont les col­lab­o­ra­teurs qui ont été les prin­ci­paux acteurs de la trans­for­ma­tion dig­i­tale. Selon Fabi­en, il faut être capa­ble de mon­ter un écosys­tème qui passe de la trans­ac­tion au con­seil. Un ser­vice ori­en­té solu­tion et non prob­lème.

Pre­mier pro­jet : La Poste a équipé quelques-uns de ses bureaux d’imp­ri­mantes 3D. Ce pro­jet inno­vant a per­mis de don­ner accès aux objets numériques aux pro­fes­sion­nels de prox­im­ité. Le méti­er de posti­er a évolué vers celui de con­seiller. La Poste a égale­ment pu amélior­er son offre car une imp­ri­mante 3D per­met égale­ment la pro­duc­tion du négatif : l’emballage ! Elle prof­ite de cette tech­nolo­gie pour fab­ri­quer des col­is plus solides.

Les DSI de La Poste ont égale­ment ini­tié deux pro­jets de trans­for­ma­tion dig­i­tale : Smar­teo et Facteo. Les col­lab­o­ra­teurs ont été mis a con­tri­bu­tion lors de la créa­tion de ces ter­minaux. Ils ont égale­ment eu la pos­si­bil­ité de not­er ces appli­ca­tions. Les col­lab­o­ra­teurs impliqués dans ces pro­jets sont devenus de véri­ta­bles ambas­sadeurs du pro­duit.

Social Drink Up Transformation Digitale

Facteo est un ter­mi­nal de type “smart­phone” qui accom­pa­gne les fac­teurs dans leurs tournées. Ce ter­mi­nal leur per­met d’embarquer des ser­vices à valeur ajouté. Par exem­ple, pour éviter le déplace­ment d’un assureur au domi­cile de son client, les fac­teurs peu­vent se servir de leur ter­mi­nal Facteo pour pren­dre une pho­to de l’incident et le reporter immé­di­ate­ment à l’assurance en ques­tion.

En revanche le ter­mi­nal Smar­teo se retrou­ve lui aux guichets de La Poste. Dix points de vente ont été équipés de ces ter­minaux inno­vants. Ils ont per­mis entre autre d’automatiser la sécu­rité con­tre la fraude.

Toutes les ini­tia­tives pour la trans­for­ma­tion dig­i­tale chez La Poste ont per­mis de con­stituer un élément de lien au sein de l’entreprise. En asso­ciant directe­ment les col­lab­o­ra­teurs, La Poste a choisit la bonne stratégie de développe­ment : “seul on ira plus vite, ensem­ble on ira plus loin” (proverbe africain). En enta­mant cette trans­for­ma­tion dig­i­tale, le groupe compte bien diver­si­fi­er son offre et ain­si dévelop­per son CA dans les années à venir.

Au final, com­ment recon­naît-on une entre­prise ayant entamé une trans­for­ma­tion dig­i­tale ?

Pour David Kujas, on la recon­naît aux change­ments effec­tués sur le busi­ness mod­el et la manière de se rémunér­er. Pour Fabi­en, il s’agit d’une évolu­tion des postes : établir un dia­logue avec le DSI en y inté­grant des développeurs et redonner de l’employabilité aux col­lab­o­ra­teurs en les for­mant par exem­ple au code.

Mer­ci donc à David et Fabi­en de nous avoir don­né quelques bonnes pra­tiques sur com­ment réus­sir sa trans­for­ma­tion dig­i­tale et d’avoir répon­du aux ques­tions de l’audience. Ce fût encore une fois un moment de partage priv­ilégié dans une ambiance informelle.

A très bien­tôt pour le prochain Social Drink Up !

Relais médias

Retour d’expériences de Yann Gourvennec

Retour d’expériences de Frédéric Canevet

Retour d’expériences de Michael Tartar

Journal du Net

Public Social Drink Up Transformation Digitale

Public Social Drink Up Transformation Digitale

Public Social Drink Up Transformation Digitale

Terrasse Social Drink Up Transformation Digitale

Public Social Drink Up Transformation Digitale

Public Social Drink Up Transformation Digitale

Public Social Drink Up Transformation Digitale

Public Social Drink Up Transformation Digitale

Public Social Drink Up Transformation Digitale

Public Social Drink Up Transformation Digitale


Social Drink Up
Kontest

Posted on 25-06-2014


Rejoignez la discussion