Participez à l’édition 2019 de notre étude Digital Trends avec Econsultancy

Nouvelles

Nous avons lancé notre pre­mière étude Dig­i­tal Trends en col­lab­o­ra­tion avec Econ­sul­tan­cy il y a main­tenant huit ans. Depuis, le boom du e-com­merce a lais­sé place à l’explosion du mobile, suiv­ie de l’essor de l’omnicanal. Et plus récem­ment, l’intelligence arti­fi­cielle (IA) a émergé comme l’avenir des expéri­ences client. L’année dernière, quelque 13 000 per­son­nes ont répon­du à notre enquête. Nous espérons que ce chiffre évoluera encore pour l’édition 2019.

À quoi peut-on s’attendre ces douze prochains mois ? Une étape charnière a été franchie pour le secteur de la pub­lic­ité et du mar­ket­ing. Les entre­pris­es se livrent à une course effrénée pour explor­er les pos­si­bil­ités offertes par les nou­velles tech­nolo­gies comme l’IA et l’analytics avancé. Dans cette optique, elles doivent toute­fois faire atten­tion à ne pas se tromper d’approche, sous peine de mécon­tenter la clien­tèle ou d’enfreindre les régle­men­ta­tions sur la pro­tec­tion des don­nées.

L’enquête de 2018 révélait que près d’un tiers des entre­pris­es prévoy­aient d’investir dans l’IA cette année. Il est désor­mais temps de véri­fi­er à quoi ces investisse­ments ont réelle­ment servi.

Où les entre­pris­es se situent-elles sur la voie de l’adoption de l’IA ? Quelles seront leurs pri­or­ités dans ce domaine au cours des prochaines années ? Nous souhaitons aus­si savoir dans quelle mesure les régle­men­ta­tions en matière de con­fi­den­tial­ité des don­nées comme le RGPD ont affec­té les investisse­ments dans l’analytics et la con­nais­sance client. Ces régle­men­ta­tions représen­tent-elles une oppor­tu­nité, ou plutôt une dif­fi­culté ? Ont-elles poussé les entre­pris­es à revoir leurs plans ?

L’enquête ne vous pren­dra que 10 à 15 min­utes. Comme tou­jours, vous recevrez un exem­plaire du rap­port et nos con­clu­sions en févri­er. Cliquez ici pour par­ticiper.

Revenons rapi­de­ment sur nos con­clu­sions et prévi­sions du début 2018.

Cette année, les entre­pris­es avaient placé la qual­ité de l’expérience client au pre­mier rang des fac­teurs de stim­u­la­tion du chiffre d’affaires et de dif­féren­ci­a­tion. Suiv­ie de près par le poten­tiel du data-dri­ven mar­ket­ing et la pos­si­bil­ité de créer du con­tenu attrayant pour les expéri­ences dig­i­tales.

La créa­tiv­ité appa­rais­sait aus­si comme étant essen­tielle, les plate­formes et tech­nolo­gies dig­i­tales per­me­t­tant aux entre­pris­es d’atteindre un degré de créa­tiv­ité inédit dans leur façon de dévelop­per, de gér­er et de dif­fuser le con­tenu. Près des trois quarts (73 %) des par­tic­i­pants avaient déclaré inve­stir dans le design pour se démar­quer, et 69 % de ceux qui se con­sid­èrent ori­en­tés design avaient dépassé les objec­tifs de l’entreprise avec une marge supérieure aux autres.

Nous l’avons dit, l’IA a véri­ta­ble­ment com­mencé à faire du bruit début 2018. Inter­rogés au sujet des tech­nolo­gies les plus promet­teuses pour l’année à venir, les par­tic­i­pants avaient plébisc­ité la pos­si­bil­ité de dif­fuser des expéri­ences per­son­nal­isées en temps réel et ce, tous marchés con­fon­dus. L’enquête révélait aus­si que les entre­pris­es les plus per­for­mantes étaient deux fois plus sus­cep­ti­bles que les autres de recourir à l’IA pour le mar­ket­ing (à 28 % con­tre 12 %).

Comme le mon­tre notre récent rap­port inti­t­ulé Con­text Is Every­thing, les entre­pris­es s’empressent d’investir dans l’IA et d’en tir­er par­ti pour ren­forcer la per­son­nal­i­sa­tion des expéri­ences client à grande échelle.

La con­fi­den­tial­ité et la pro­tec­tion des don­nées étaient aus­si au cen­tre des atten­tions, en par­ti­c­uli­er compte tenu de l’imminence de l’entrée en vigueur du RGPD en Europe à l’époque. Au début de l’année, 89 % des entre­pris­es européennes étaient con­va­in­cues de leur capac­ité à se con­former aux lég­is­la­tions sur les don­nées client et la con­fi­den­tial­ité.

Vu l’agitation (et la recrude­s­cence d’e-mails) provo­quée par l’entrée en vigueur du RGPD le 25 mai dernier, cer­taines de ces entre­pris­es ont sans doute fait preuve d’un excès de con­fi­ance. Il fau­dra toute­fois atten­dre les résul­tats de l’édition 2019 de Dig­i­tal Trends pour pren­dre pleine­ment la mesure de l’impact de la nou­velle régle­men­ta­tion. La ges­tion adéquate des don­nées a tou­jours été une pri­or­ité ; main­tenant que celle-ci con­stitue une oblig­a­tion juridique, il est prob­a­ble que davan­tage d’entreprises en prof­iteront pour mieux maîtris­er leurs don­nées.

L’avenir nous le dira. Faites-vous enten­dre en répon­dant à l’enquête Dig­i­tal Trends 2019.

Pour vous remé­mor­er tous les résul­tats de l’année dernière, cliquez ici.


Nouvelles
Triet Huynh

Posted on 12-11-2018


Join the discussion